Carton plein pour l'emprunt EDF

  • A
  • A
Carton plein pour l'emprunt EDF
Partagez sur :

Avec plus de 2,5 milliards d'euros collectés, la clôture de la souscription a été avancée au 6 juillet.

Avec son taux d'intérêt attractif à 4,5%, l'emprunt EDF a été un succès, dépassant les espérances du groupe. Il a permis de collecter plus de 2,5 milliards d'euros auprès des particuliers depuis son lancement le 17 juin, selon un communiqué d'EDF mercredi. Le groupe énergétique, qui n'avait fixé aucun plafond, ne pensait initialement lever qu'un milliard d'euros.

Le revers de la médaille : la date de clôture de la souscription est avancée du 10 au 6 juillet. EDF, qui jugeait "raisonnable" l'objectif d'un milliard d'euros, s'était réservé la possibilité de clore par anticipation l'emprunt en cas de forte demande.

"Ce succès témoigne du formidable attachement des Français à EDF et de leur confiance dans le premier investisseur industriel du pays", s'est félicité le PDG Pierre Gadonneix, cité dans le communiqué. D'une durée de 5 ans, l'emprunt prend la forme d'obligations de 1.000 euros, rémunéré à un taux d'intérêt annuel fixe de 4,5 % avant prélèvements fiscaux et sociaux. A titre de comparaison, le livret A, le produit d'épargne préféré des Français, est rémunéré à 1,75%.

EDF doit faire face à une explosion de son endettement. Au fur et à mesure de très importantes acquisitions, celui-ci a augmenté de 50% rien qu'en 2008, pour atteindre 24,5 milliards d'euros en fin d'année.

L'emprunt d'EDF est considéré par des observateurs comme un ballon d'essai pour le gouvernement qui envisage lui aussi de solliciter l'épargne des Français pour financer des investissements dans des secteurs jugés stratégiques.