Carrefour : les syndicats lancent lundi une semaine de mobilisation

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Les syndicats, qui lancent une série de rassemblements dès lundi, estiment que le chiffre de 2.400 suppressions de postes annoncé par la direction de Carrefour sera bien supérieur.

Les salariés de Carrefour se mobilisent. Quinze jours après l'annonce par le PDG Alexandre Bompard d'un vaste plan de réorganisation et la suppression de 2.400 postes, les syndicats ont entamé lundi matin une semaine de rassemblements partout en France.

"Près de 10.000 postes" menacés selon les syndicats. La CGT appelle les salariés à se réunir dans toute la France, pour dénoncer une "casse sociale". FO, de son côté, appellera à la grève jeudi, devant le siège de l'entreprise à Boulogne-Billancourt. "Il y a une semaine de mobilisation qu'on espère massive aux cotés des salariés, parce qu'Alexandre Bompard va venir supprimer, à terme sur quatre ans, près de 10.000 postes", explique auprès d'Europe 1 Franck Gaulin, délégué national de la CGT-Carrefour, qui conteste le chiffre avancé par la direction.

"On espère bien sensibiliser les gens à ce qui se prépare dans le groupe Carrefour. Il y aura des diffusions de tracts à la clientèle, pour expliquer que le chiffre intentionnellement repris par monsieur Bompard de 2.400 est un leurre et que l'on est bien au-delà de ces 2.400 postes annoncés", souligne-t-il, en marge d'un premier événement à l'hypermarché de Montreuil, en présence de Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT.

Inquiétudes sur le reste de l'activité. "Carrefour se désengage complètement de la question sociale en sous-louant ces fonds de commerce et les travailleurs qu'il y a dedans à des repreneurs plus ou moins sérieux", pointe encore le syndicaliste. "On a plein d'inquiétudes sur le reste de l'activité, on sent bien que monsieur Bompard est venu gérer une société foncière, immobilière et financière, et non plus des commerces", conclut-il.