Carence : ces économies inattendues

  • A
  • A
Carence : ces économies inattendues
Le gouvernement cherchait 220 millions d'euros, il en a finalement trouvé le double.@ MAX PPP
Partagez sur :

Le gouvernement cherchait 220 millions d'euros, il en a finalement trouvé le double.

Les fonctionnaires sont aussi mis à contribution pour faire des économies. Alors qu'une quatrième journée de carence a été instaurée pour les salariés du privé, l'exécutif a décidé d'associer les fonctionnaires à "l'effort", pour ne pas trop accroître la différence entre le privé et le public. Résultat, les économies sont multipliées par cinq.

Cette journée de carence concernera tant les salariés de la fonction publique d'Etat, que de la fonction territoriale ou hospitalière. Mais alors que le gouvernement avait d'abord envisagé de baser la retenue uniquement sur les primes des fonctionnaires, c'est finalement l'ensemble de leur salaire qui sera touché - traitement de base et primes. L'objectif est de ne pas pénaliser certains fonctionnaires et pas ceux qui ne bénéficient pas de prime, comme les enseignants par exemple.

440 millions d'euros d'économies au total

L'économie, chiffrée au départ à 40 millions d'euros, devrait finalement être cinq fois plus importante. La mesure devrait ainsi permettre d'épargner 220 millions d'euros. Selon Les Echos, la fonction publique d'Etat y contribuera pour 130 millions, "le reste revenant aux fonctions publiques hospitalière et territoriale". Au total, l'économie sera donc de 440 millions d'euros, soit pratiquement autant que les 500 millions d'euros de coupes budgétaires prévues.