Cacolac fait peau neuve

  • A
  • A
Cacolac fait peau neuve
La marque Cacolac a été rachetée par une holding du nom de Trixaim.@ CAPTURE
Partagez sur :

Une holding a racheté la marque, pour lui donner une nouvelle vie.

Bonne nouvelle pour les nostalgiques des années 80. La firme Cacolac se régénère. Trixaim, une holding industrielle spécialisée dans l’agroalimentaire, a racheté Cacolac, pour un montant qui n’a pas été communiqué.

L’entreprise Cacolac, implantée à Léognan, près de Bordeaux, en Gironde, emploie 46 personnes et produit environ 150 000 bouteilles et canettes par an. Son chiffre d’affaires avoisinait les 7 millions d’euros en 2010.

Relancer la marque

Créée en 2010, Trixaim est détenue à hauteur de 64 % par ses fondateurs, Didier Giroux et Dominique Rault. Les deux hommes ambitionnent de développer la petite marque française, qui, disent-ils, ne fonctionne qu’à 40% de ses capacités.

L’objectif, ambitieux, sera de doubler le chiffre d’affaires de Cacolac d’ici 2015. La holding prévoit d’élargir la gamme de Cacolac, en redynamisant notamment Vanilac, une boisson lactée à la vanille (arôme naturel), destinée principalement au marché DOM-TOM et export.

Il s’agira aussi de lancer des produits à base de lait biologique et de chèvre. Une démarche "verte", qui rompt quelque peu avec l’image doucereuse de la boisson sucrée.

Petit retour historique

La boisson Cacolac, un mélange de lait, cacao et sucre dont la recette est gardée secrète à l'instar du Coca-Cola ou de l'Orangina, est commercialisée depuis 1954. L'histoire a débuté en 1928, avec la création par deux fermiers de la région, de la Laiterie de la Benauge, pour approvisionner le secteur en produits laitiers frais.

En 1952, l'un des patrons, Robert Lauseig fait un voyage aux Pays-Bas, et découvre là-bas les laits aromatisés. Il revient avec une nouvelle idée : ajouter du cacao et du sucre dans le lait avant de le stériliser. Son nouveau produit, baptisé Cacolac, est lancé en 1954 et vendu dans les villes et villages environnants en camionnettes itinérantes.

Très vite, la petite bouteille en verre fumé gagne en popularité. Ses ventes s'étendent à toute la France, où elle est disponible dans les cafés et bars, puis dans la grande distribution à partir des années 70.

Cacolac a marqué les enfants des années 80. La marque s'est aussi offert une bouffée de notoriété dans les années 90, lorsque la boisson devient la préférée de la marionnette du footballeur Jean-Pierre Papin dans Les Guignols de l'info de Canal +, avec notamment ce slogan "Cacolac Light: moins de sucre, plus de patate", en référence aux tirs canons de l'attaquant.