Ça y est, un ouvrier français coûte moins cher qu'un Allemand

  • A
  • A
Ça y est, un ouvrier français coûte moins cher qu'un Allemand
@ SEBASTIEN BOZON / AFP
Partagez sur :

Le coût du travail en France et en Allemagne se rapproche. Dans l'industrie, la France est moins chère. 

Le coût du travail a augmenté trois fois plus en Allemagne qu'en France depuis 2012, révèle mercredi une enquête de l'Insee. Dans l'industrie, un ouvrier français coûte même désormais 10 centimes de moins par heure à son employeur que son homologue allemand. Il y a trois ans, un Français coûtait encore quatre euros de plus.

La baisse de la fiscalité porte ses fruits. Première raison de ce rééquilibrage : le coût du travail s'est envolé de plus de 10% depuis 2012 en Allemagne. Après une grande période de serrage de vis, les Allemands, soucieux de profiter de leur croissance, ont obtenu ces dernières années de très grosses augmentations de salaires.

Dans le même temps, les hausses de salaires sont restées plus limitées en France. Et surtout, le CICE (Crédit d'impôt compétitivité et emploi) et le pacte de responsabilité ont fait baisser sensiblement les charges des entreprises tricolores. Il n'y a par exemple aujourd'hui plus de charges sur les salaires proches du SMIC.

Les entreprises retrouvent leurs marges. Au global – si l'on ajoute les secteurs des services et du bâtiment – le coût du travail reste plus cher en France, à 34,60 euros de l'heure contre 31,40 en Allemagne. La France est encore le sixième pays le plus cher en Europe, certes loin derrière la Norvège (54 euros de l'heure) mais aussi loin devant la Bulgarie (3,80 euros !). Il n'empêche : selon l'Insee, le taux de marge des entreprises retrouve ses niveaux d'avant 2011. Ce qui est indispensable pour qu'elles puissent investir et embaucher.