C'est officiel, les Chinois ont un pied chez PSA

  • A
  • A
C'est officiel, les Chinois ont un pied chez PSA
@ REUTERS
Partagez sur :

AUTOMOBILE - Peugeot Citroën a validé mardi l'entrée dans son capital du chinois Dongfeng à hauteur de 14%.

L'info. Comme annoncé, le groupe automobile PSA va se refaire une santé financière grâce à l'argent frais apporté par le chinois Dongfeng. Le conseil de surveillance de Peugeot Citroën a en effet validé mardi l'arrivée dans son capital capital du constructeur automobile chinois : ce dernier doit apporter 800 millions d'euros et ainsi mettre la main sur 14% du capital de PSA.
>> LE CONTEXTE - Semaine historique pour PSA Peugeot-Citroën

PSA, un groupe désormais à trois tête. Dongfeng n'est pas le seul à prendre une part dans le capital de Peugeot Citroën : l'Etat français participe aussi à l'opération en apportant également 800 millions d'euros, ce qui lui permet de détenir 14% du capital de PSA. Conséquence de cette ouverture du capital : la famille Peugeot, l'actionnaire historique, verra de son côté sa participation réduite de 25,4% actuellement à 14% également.

PSA va donc disposer de trois actionnaires principaux, avec néanmoins une question qui se pose : qui va occuper la présidence du conseil de surveillance ?Cette question n'a pas été tranchée lors de cette réunion.

03.09.Bandeau.PSA.Peugeot.Reuters.460.100

© REUTERS

Ce qui attend PSA en 2014. Le groupe automobile doit changer de patron fin mars, date à laquelle Carlos Tavares doit devenir président du directoire en remplacement de Philippe Varin. Charge à ce dernier de redresser les comptes : le premier constructeur automobile français a essuyé en 2012 une perte nette historique de 5 milliards d'euros et a brûlé cette même année trois milliards d'euros de liquidités.

&&&, à lire aussi

ZOOM - PSA, un lion à trois têtes

INTERVIEW - Le modèle chinois "est à bout de souffle"

ACTU - Les ventes de PSA ont reculé de 4,9% en 2013

ACTU - Avec Dongfeng, Renault met un pied en Chine