Bus low-cost : ils restent bloqués une nuit en Espagne

  • A
  • A
Bus low-cost : ils restent bloqués une nuit en Espagne
@ Reuters
Partagez sur :

TRANSPORT - Si le billet ne coûtait quasiment rien, c’est notamment parce que la compagnie Megabus n’avait pas respecté les règles de conduite.

Si la compagnie Megabus promet des billets Toulouse-Barcelone à un euro sur son site Internet, c’est qu’il y a probablement une raison. Les quelques 70 passagers de la liaison en ont fait l’amère expérience dimanche soir, rapporte le quotidien La Dépêche. Arrêté par la police, le bus et ses occupants ont été immobilisés pendant huit heures sans qu’une solution de secours pour ces derniers ne soit trouvée.

Pas en règle. Tout commence dimanche alors qu’en milieu d’après-midi, à une petite centaine de kilomètre de la frontières française, la police espagnole a arrêté le bus pour un contrôle. Problème : il se trouve que non seulement le nom du chauffeur ne correspondait pas à celui qui était enregistré dans le véhicule, mais le chauffeur anglais était seul pour assumer la liaison qui passe par Toulouse, mais va en fait jusqu’à Londres en passant par Paris, ce qui est totalement interdit.

Et alors que le chauffeur a été placé en garde à vue, tous les passagers du bus ont été débarqués sur une aire d’autoroute avec pour seule information qu’un autre véhicule viendra. Mais l’attente s’est faite plus longue que prévue puisque certains, qui n’avait pas l’argent pour rentrer chez eux par leurs moyens, sont restés des heures sur place sans arriver à contacter l’entreprise.

La nuit dehors. L’entreprise Megabus affirme avoir finalement réussi à trouver un véhicule de remplacement, mais avant qu’il arrive, beaucoup sont ceux qui étaient repartis en auto-stop. La plupart des passagers a tout simplement passé la nuit dehors. Sur place, un usager espagnol de Twitter avait posté quelques photos.