Le ton est en train de monter à Bruxelles, où débute un sommet européen pour entériner le budget de l'Union européenne pour les prochaines années. Plusieurs chefs d'Etat ont exposé leur position et ces dernières sont pour l'instant inconciliables.

"Nous ne pouvons dire actuellement s'il y aura un accord. Les positions des uns et des autres sont encore assez éloignées", a ainsi prévenu Angela Merkel à son arrivée à Bruxelles.

"En novembre, les chiffres présentés étaient vraiment trop élevés. Ils doivent redescendre. Et si ce n'est pas le cas, il n'y aura pas d'accord", a martelé le britannique David Cameron. "Je suis venu à Bruxelles pour des discussions sur le budget pluriannuel avec un mandat fort et clair du gouvernement tchèque. Nous estimons cette proposition inacceptable et nous sommes prêts à utiliser le veto", a également prévenu le Premier ministre tchèque.