Budget : les ministères vont devoir réduire leurs effectifs

  • A
  • A
Budget : les ministères vont devoir réduire leurs effectifs
Manuel Valls.@ PATRICK KOVARIK / AFP
Partagez sur :

Pour respecter ses objectifs de déficit, le gouvernement va réduire de 2% le nombre de fonctionnaires. Mais tous les ministères ne sont pas logés à la même enseigne.

L'Etat a besoin de financement pour faire face aux dépenses générées par les 4 milliards de plan d'aide divers. Conséquence : les ministères vont devoir faire des économies et rogner dans leurs effectifs.

Réduction des effectifs de fonctionnaires. Manuel Valls l'annonce dans sa lettre de cadrage envoyée aux ministères : ils vont devoir baisser de 2% leurs effectifs l’an prochain. Seuls les ministères prioritaires, l’Education, la Défense et l’Intérieur sont épargnés par ce tour de vis budgétaire, révèle lundi le journal Les Echos. Les dépenses liées aux salaires des fonctionnaires vont aussi devoir se stabiliser pour les fonctionnaires d'Etat, des hôpitaux, et des collectivités. Mais l'équation est complexe à résoudre pour le gouvernement. Ce dernier a en effet récemment décidé d’augmenter le point d’indice des fonctionnaires et la mesure représente un coût de deux milliards d’euros en année pleine.

Tenir les objectifs de déficit. En plus des fonctionnaires, cette baisse des dépenses va également toucher les dépenses de guichet. Les prestations sociales, comme les pensions de retraite, le RSA, les allocations chômage pourraient ainsi être gelées. Pour tenir ses objectifs de déficit public, le gouvernement met donc les bouchées doubles, malgré la longue liste de ses nouvelles dépenses. L’an prochain, la France s’y est engagée auprès de Bruxelles, le déficit devra repasser sous la barre des 3%, à 2,7% du PIB.