Budget : la Défense va-t-elle devoir se serrer la ceinture ?

  • A
  • A
Budget : la Défense va-t-elle devoir se serrer la ceinture ?
@ Europe1
Partagez sur :

AUSTÉRITÉ - Xavier Bertrand assure qu'un nouveau plan d'économies se profile pour l'armée. Le gouvernement ne confirme ni ne dément.

L'accusation. L'armée française va-t-elle faire les frais du nouveau plan d'austérité mené par le gouvernement ? Le député UMP Xavier Bertrand en est persuadé et l'a martelé, dimanche matin sur Europe 1 : "pour des calculs de comptables, on est en train de sacrifier notre défense. C'est une remise en cause sans pareille de notre sécurité et de notre défense", regrette l'ancien ministre du Travail, qui demande "la vérité pour les Français". "Ses affirmations, je les assume", martèle-t-il encore, sans indiquer d'où il tient ses informations.



Xavier Bertrand: " l'executif prépare des...par Europe1fr

Aucun commentaire au gouvernement. Pour l'instant, le gouvernement ne commente pas cette information à quelques jours de l'envoi des lettres de cadrage aux ministères, censées définir leur budget. Contacté par Europe 1, le ministère de la Défense a affirmé ne pas être au courant de ces coupes budgétaires a envoyé la balle à l'Elysée, qui a la main sur ce dossier. Sauf que les services de la présidence n'en disent pas plus et renvoient vers le ministère de la Défense.

Invité de TF1 dimanche soir, le Premier ministre Manuel Valls a assuré que le gouvernement n'a pas de plan caché. "Notre indépendance, notre armée doit être préservé", a-t-il souligné, avant d'assurer qu'il "n'y a pas de plan caché". Mais "tout le monde doit participer à la réduction des déficits", au même titre que les autres ministères, a-t-il cependant ajouté avant de préciser que "chacun doit faire un effort".

26.11 bandeau.licorne.jpg

L'armée épargnée par le plan d'austérité ? Les affirmations de Xavier Bertrand ne peuvent donc être vérifiée mais ce qui est sûr, c'est que cela fait plusieurs mois que Bercy, qui doit trouver 50 milliards d'euros d'économies, veut tailler dans les crédits de la Défense. Un effort qui serait demandait en plus de la loi de la programmation militaire, qui prévoit déjà 34.000 suppressions de postes.

Jusqu'à présent, le ministre de la Défense Jean-Yves le Drian a résisté : ce proche de François Hollande a obtenu l'oreille du président, lui expliquant que les efforts d'économies étaient déjà fait et qu'il ne pouvait aller plus loin. Le chef de l'Etat avait d'ailleurs affirmé à plusieurs reprises que le budget de la Défense était sanctuarisé.

13.02.Bandeau.Avion.Rafale.Dassault.Reuters.460.100

© REUTERS

"Les gains de productivité... cela a des limites". Ce plan secret que croit connaitre Xavier Bertrand n'est-il qu'une note de Bercy qui circule ou un plan sur le point d'être validé ? Seule certitude, les informations du député UMP de l'Aisne sont précises et il dit les tenir de deux sources différentes. ces économies toucheraient selon lui l'armée de l'air, la puissance navale, et la dissuasion nucléaire.

Si elles se révèlent exactes, c'est tout l'équilibre de la loi de programmation militaire qui est bousculé car, comme le disait le chef d'état major des armées fin décembre lors d'un déplacement à Washington : "l'enveloppe a été calculée au plus juste et on a eu des difficultés à tailler le costume. Les gains de productivité... cela a des limites".

A lire aussi

LA DÉCLARATION - Des "coupes sévères" dans le budget de la Défense ?

RAPPEL - Mali : la guerre n’est pas finie

BUDGET - Un milliard sur la table pour moderniser le Rafale

ZOOM - Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian dévoile son plan