Budget de la Sécu : les principaux points

  • A
  • A
Budget de la Sécu : les principaux points
Le plan de loi de finances de la Sécurité sociale (PLFSS) a été présenté vendredi par le gouvernement.@ DAMIEN MEYER / AFP
0 partage

Le gouvernement a présenté vendredi son projet de budget de la Sécurité sociale pour 2017. Il prévoit quatre milliards d'euros d'économies.

L'objectif est aussi clair qu'ambitieux : en 2017, le gouvernement compte bien combler le trou de la Sécu, en déficit depuis le début des années 2000. Vendredi, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, et le secrétaire d'État au Budget, Christian Eckert, ont présenté le plan de loi de finances de la Sécurité sociale (PLFSS) qui doit permettre de toucher au but l'an prochain. Le texte prévoit de multiples mesures, tant pour les familles que pour les seniors ou les handicapés, et des économies substantielles pour compenser toutes les dépenses.

Autonomie

Une large part du budget de la Sécurité sociale sera consacrée aux personnes en perte d'autonomie, seniors ou handicapés : 21,5 milliards d'euros, soit une hausse de 3,2% par rapport à l'année dernière. Cette somme sera allouée aux établissements et aux services accueillant des seniors handicapés en perte d'autonomie. Dans le détail, 209 millions seront consacrés à la création de places dans les établissements pour personnes handicapées, et 85 millions pour les personnes âgées. Par ailleurs, 185 millions d'euros doivent permettre de renforcer les moyens des EHPAD.

Retraites

Le droit à la retraite progressive permettant à un actif de plus de 60 ans de commencer à toucher sa retraite tout en travaillant à temps partiel sera élargi aux salariés ayant plusieurs employeurs.

Travailleurs indépendants

Pour les travailleurs indépendants aux revenus inférieurs à 27.000 euros annuels, le taux des cotisations d'assurance maladie-maternité va baisser progressivement. Cela représente un effort financier de 150 millions d'euros pour l'État, qui bénéficiera à 1,8 million d'artisans, commerçants et professions libérales.

Famille

Le PLFSS prévoit de créer une agence de recouvrement des pensions alimentaires. Cela doit permettre de mieux accompagner les parents seuls qui n'arrivent pas à obtenir le paiement des pensions de leur ex-conjoint(e).

Soins dentaires                  

Un plan sera lancé pour l'accessibilité des soins dentaires, souvent délaissés par les Français faute de moyens. Certains actes conservateurs (soins des caries, détartrage) seront revalorisés tandis que, sur les soins plus coûteux, les dépassements d'honoraires seront encadrés.

Santé et prévention

Pour lutter contre le tabagisme, le prix du tabac à rouler va augmenter de 15%. Une taxe sur le chiffre d'affaires des fournisseurs sera également créée.

Le gouvernement veut aussi poursuivre ses efforts en matière de politiques de prévention (addictions, nutrition, et autres comportements néfastes à la santé), en appuyant sur la lutte contre le VIH et les infections sexuellement transmissibles ainsi que la généralisation du dépistage du cancer du col de l'utérus.

Locations entre particuliers

Pour éviter que louer son bien entre particulier ne devienne un marché parallèle, l'État souhaite instaurer des prélèvements sociaux. Dès que l'activité de location rapporte plus de 23.000 euros annuels, elle devient donc assimilable à un revenu d'activité.

Économies de l'assurance maladie

Pour compenser au moins en partie des dépenses attendues dans l'assurance maladie, notamment les revalorisations de la consultation chez le généraliste et la hausse du point d'indice des fonctionnaires hospitaliers, le PLFSS fixe quatre grands axes d'économies, pour une valeur totale de 4,05 milliards d'euros.  

La promotion des génériques et la baisse des prix de produits de santé doivent permettre de dépenser 1,43 milliard d'euros de moins. Le gouvernement veut aussi lutter contre les prises en charge "non pertinentes" et accentuer le "virage ambulatoire", qui limite les nuits passées sur place en cas d'hospitalisation. Enfin, les dépenses des hôpitaux doivent être mieux gérées, en mutualisant les achats par exemple.