Budget 2014 : ce que les députés pourraient changer

  • A
  • A
Budget 2014 : ce que les députés pourraient changer
Pierre Moscovici et Bernard Cazeneuve ont pour mission de trouver de l'argent sans trop impacter les plus faibles.@ Reuters
Partagez sur :

Le gouvernement prévoit d’augmenter les impôts tout en protégeant les classes les plus vulnérables.

Jour J pour le budget 2014, celui de la "pause fiscale". L’objectif est de réaliser neuf milliards d’économies mais l’enjeu est aussi de ne pas assommer les nouveaux contribuables. Le gouvernement a donc fait plusieurs annonces pour amortir le choc fiscal que ces derniers redoutent.

Deux effets désastreux. Le gouvernement se trouve face à deux problématiques. D’un côté, il fait face à l’entrée dans l’impôt d’environ 1,2 millions de personnes en plus d’après les chiffres annoncés la semaine dernière. D’un autre, ces personnes subiront une double peine. En plus de l’impôt sur le revenu, ils devront payer une douzaine de taxes dont ils étaient exonérés avant (taxe d’habitation, CSG, CRDS, redevance télé, etc.). Pour éviter à ces contribuables passer de l’exonération fiscale à une facture trop salée, le gouvernement cherche des solutions pour éviter l’entrée dans l’impôt mais aussi des moyens pour ceux qui ne pourront pas y échapper de ne pas avoir à s’acquitter de ces taxes.

La fronde des députés. Ce sont les députés socialistes de la Commission des Finances qui sont montés au créneau et qui ont promis qu'ils déposeraient des amendements en ce sens. Ils vont notamment remonter le seuil de revenu à partir duquel on déclenche toutes ces taxes. Les élus PS ont aussi aussi indiqué clairement qu'ils ne voteraient pas la suppression de la niche fiscale pour les parents ayant des enfants au collège-lycée ou à l'université. Ils ont déjà obtenu gain de cause.

Taxer les classes moyennes. Reste un problème, cette dernière niche pèse 450 millions. Avec la baisse de la TVA à 5% sur la rénovation thermique annoncé par François Hollande le weekend dernier, il va donc falloir trouver 1,2 milliards d’euros pour boucler le budget. Du coup, une idée fait son chemin et pourrait apparaître pendant le débat parlementaire : remonter les seuils intermédiaires d’imposition au delà de 5 et 10%.

------------------------------------------------------------------------------------------------

>> A lire également sur Europe1.fr

Budget 2014 : comment économiser neuf milliards ?

Cette agence de l’Etat qui va disparaître

Le déficit va quand même augmenter en 2014

Budget 2014 : les entreprises gagnantes, et les autres

• Impôts 2014 : comment épargner les (petits) contribuables

• Des résidences d'ambassadeurs à vendre

Budget 2014 : Ayrault annonce 15 milliards d'économies

• Impôt : la "décote" revalorisée de 5%