Bruxelles plus optimiste pour 2009

  • A
  • A
Bruxelles plus optimiste pour 2009
Partagez sur :

La Commission européenne revoit à la hausse ses prévisions de croissance pour la zone euro et pour la France.

Les effets de la crise se dissipent peu à peu. C’est l’impression laissée par les prévisions de croissance délivrée lundi par la Commission européenne. L’instance prévoit désormais à une croissance du Produit intérieur brut (PIB) de l’Union de 0,2% au troisième trimestre et de 0,1% au quatrième, après des reculs de 2,5% au premier trimestre et de 0,1% au deuxième. En mai, elle prévoyait encore une contraction de l'économie de 0,3% au troisième trimestre et de 0,1% au quatrième.

"La situation économique s'est nettement améliorée depuis le deuxième trimestre, ce qui permet d'établir de meilleures perspectives de croissance pour le second semestre 2009", a expliqué la Commission dans un communiqué.

Cette amélioration est aussi vraie pour la France. Alors que la Commission européenne prévoyait en mai un recul de 3% du PIB hexagonal sur l’année, elle table désormais sur un recul de 2,1%. Les prévisions sont également meilleures pour l’Allemagne (-5,1% contre -5,4%) et la Pologne (+1% contre -1,4%). L’avenir est plus sombre pour l’Italie (-5% contre -4,4%), l’Espagne (-3,7% contre -3,2%) ou encore le Royaume-Uni (-4,3% contre -3,8%).

Malgré des prévisions plus optimistes pour les deux derniers trimestres de l’année, la Commission européenne maintient sa prévision d'un recul du PIB de 4% sur l'ensemble de l'année, tant dans la zone euro que dans l'UE, car l'activité s'est détériorée plus que prévu à la fin 2008 et au début 2009. La Commission prévient par ailleurs que "l'incertitude reste élevée" concernant la reprise. "S'il est possible que la reprise surprenne par son intensité à très court terme, il reste à voir dans quelle mesure elle sera durable", souligne-t-elle.