Bricolage : pas d'ouverture le dimanche

  • A
  • A
Bricolage : pas d'ouverture le dimanche
Xavier Bertrand, ministre du Travail, voulait permettre aux magasins de bricolage d'ouvrir le dimanche.@ MAXPPP
Partagez sur :

Le projet d'ouverture dominicale des magasins de bricolage a été abandonné.

Il n'y aura pas d'ouverture le dimanche pour les magasins de bricolage. Le projet de décret, proposé par le ministre du Travail Xavier Bertrand, a finalement été abandonné, a annoncé vendredi la Confédération française du commerce interentreprises (CGI). Celle-ci avait protesté fin mars contre le projet, avec les syndicats CFDT, FO et CFTC.

Depuis 2009, les magasins de bricolage situés dans les communes touristiques ou certaines zones de Paris, Lille et Marseille, peuvent, comme les autres boutiques, ouvrir leurs portes le dimanche. Le projet de décret prévoyait d'étendre cette autorisation au reste de la France, où certaines grandes enseignes ouvrent régulièrement le dimanche, en toute illégalité.

Une mesure "destructrice d'emplois"

Mais pour la CGI, cette généralisation aurait été "destructrice d'emplois pour les PME", qui n'auraient pas eu les moyens d'ouvrir ce jour-là. En mars, FO prévenait aussi que le projet "ne vis[ait] pas à la création d'emplois, d'autant que les salariés du secteur de la quincaillerie risqu[ai]ent fort de perdre leur emploi dans les petites entreprises qui n'[aurait pas été] en capacité de déroger au repos dominical".

Joseph Thouvenel, vice-président de la CFTC, estime désormais de son côté de l'abandon du projet est "la démonstration que le bon sens peut l'emporter quand il y a une mobilisation". "Pour nous, le dimanche est essentiel pour la vie familiale, associative, personnelle et spirituelle", soutient-il, ajoutant, à deux jours du second tour de l'élection présidentielle : "à force de faire travailler les gens le dimanche, comment iront-ils voter ?".