Bretagne : fin de conflit chez Gad

  • A
  • A
Bretagne : fin de conflit chez Gad
Le conflit est terminé dans les abattoirs Gad à Lampaul-Guimiliau.@ MaxPPP
Partagez sur :

Satisfait de l’accord avec leur direction, les salariés ont levé le blocus qu’ils tenaient depuis 20 jours à Lampaul-Guimiliau.

L’INFO. 20 jours de conflit et les salariés ont obtenu gain de cause. Les futurs ex-employés de Gad SAS, les abattoirs du Finistère, toucheront bien 400 euros par année d’ancienneté, plafonné à 25 ans. Ils ont annoncé la fin du blocus du site de stockage.

Libération du site. "C'est signé. Le conflit s'est terminé ce jeudi soir à 20H00. L'accès au site est libéré", après un vote des salariés, a déclaré Olivier Le Bras, délégué central du syndicat FO, majoritaire sur le site finistérien de 850 salariés.

Le texte, paraphé à la préfecture du Finistère, "garantit le paiement d'indemnités supralégales doublées, et le paiement de tous les jours de grève, comme cela avait été convenu", s'est félicité le syndicaliste. Selon FO, le doublement des primes supra-légales représente "400 euros par année d'ancienneté, plafonné à 25 ans".

La direction satisfaite. "Nous sommes arrivés à un accord. Il est validé par toutes les parties. L'heure est maintenant à la mise en oeuvre du plan de continuation", a commenté dans un bref communiqué jeudi soir la direction du groupe de 1.700 salariés, filiale du groupe coopératif Cecab et d'un actionnaire minoritaire, Prestor.

Pas une première. Le 23 octobre, au terme d'une réunion de fin de conflit avec leur employeur, les syndicats avaient obtenu le doublement des primes de licenciement ainsi que le paiement des jours de grève en échange de la fin de leurs actions de blocage.

Cependant, en recevant par la suite le texte du projet d'accord, ils avaient estimé que certains engagements n'avaient pas été tenus. Ils avaient décidé en conséquence de poursuivre leur action de blocage du site, lequel, selon FO, contient "pour 5 millions d'euros de stocks de produits congelés".