Bras de fer au Crédit Mutuel Arkea

  • A
  • A
Bras de fer au Crédit Mutuel Arkea
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les salariés, en grève, demandent une hausse des salaires. Le conflit est dans l'impasse.

Ils en sont à leur neuvième jour de grève. Au Crédit mutuel Arkéa, un conflit social touche actuellement 8.000 salariés de la Bretagne au Sud-Ouest. Au coeur du conflit, les fortes augmentations que ce sont accordés les patrons du groupe ces deux dernières années. "La tentation de nos dirigeants actuellement est celle d'aligner leur rémunération sur celle des grands groupes nationaux", s'est indigné au micro d'Europe 1 Romain Gergaud, délégué syndical de la CFDT. On aimerait qu'il revienne à un comportement plus vertueux sur leurs rémunérations", ajoute-t-il.

Les salariés veulent une augmentation de 150 euros

"On réclame une augmentation de salaire pour tous les salariés à hauteur de 150 euros par mois parce que nos dirigeants se sont octroyés des augmentations de 30%", a précisé au micro d'Europe 1 Pierre Jubil, délégué CFDT dans le Finistère.

Au siège de la banque, à Relecq-Kerhuon, près de Brest, les syndicats ont décidé de reconduire la grève, mercredi. "Nous sommes dans une impasse car la direction refuse de répondre à une demande générale et uniforme" ajoute Pierre Jubil. Selon Ouest France, citant des sources syndicales, 62 % des salariés du Finistère, 55 % du Morbihan, 70 % des Côtes-d’Armor et 45 % d’Ille-et-Vilaine sont entrés dans le mouvement.