Bourse : Apple détrône Microsoft

  • A
  • A
Bourse : Apple détrône Microsoft
Le titre Apple est monté jusqu'à 664,75 dollars, ce qui représente une capitalisation boursière de 623,14 milliards de dollars.@ REUTERS
Partagez sur :

Le géant de l'informatique a battu le record de la plus grande capitalisation boursière.

La marque à la pomme s'envole et atteint même des sommets inégalés. Apple, dopé par des spéculations sur la sortie imminente de nouveaux produits, a en effet battu lundi le record de la plus grande capitalisation boursière de tous les temps, détrônant son compatriote Microsoft qui détenait ce titre depuis 1999.

Le titre du géant de l'informatique est monté en séance jusqu'à 664,75 dollars, ce qui, sur la base du nombre d'actions en circulation, représente une capitalisation boursière totale de 623,14 milliards de dollars.

"Les marchés attendent un nouveau cycle"

Le précédent record en séance était détenu par son concurrent Microsoft, qui avait atteint le 30 décembre 1999, à l'apogée de la bulle internet, une capitalisation boursière de 620,58 milliards de dollars, selon des statistiques de Standard and Poor's. Elle a depuis largement fondu, à près de 257 milliards de dollars.

AAPL, le symbole sous lequel est échangé le titre sur le Nasdaq à New York, attire les investisseurs car ils "s'attendent à un nouveau cycle de sortie de produits avec l'iPad Mini, le nouvel iPhone", ainsi qu'à "une plus grande pénétration du marché chinois", a souligné Michael James, analyste à Wedbush Morgan Securities.

Selon de nombreux sites spécialisés, le groupe californien présentera l'iPhone 5 au cours d'une conférence le 12 septembre. Les observateurs prévoient également le lancement dans les prochains mois d'une version miniature de la tablette numérique iPad, ainsi que d'une "iTV".

"Le groupe va se tailler la meilleure part"

Même si le groupe a annoncé le mois dernier des prévisions de croissance plus faibles qu'attendues, ces évolutions sont positives "à court terme", a indiqué Michael James.

Selon l'analyste, le record atteint lundi devrait "renforcer le sentiment positif envers l'action" et l'ascension mirobolante du titre, qui a déjà progressé de près de 60% depuis le début de l'année. "Les gérants de portefeuille vont devoir posséder de l'Apple" dans leur produit, "vu son poids dans les index et son impact sur les performances annuelles", a-t-il ajouté.

Une note très optimiste de la banque d'investissement Jefferies, qui avait relevé en fin de semaine dernière son objectif de cours à 900 dollars, alimente aussi l'enthousiasme du marché.

"La place majeure occupée par les produits d'Apple sur le marché, leur intégration verticale et très vaste, font que le groupe va se tailler la meilleure part des bénéfices pour les trois plus grosses tendances actuelles technologiques: les smartphones, le 4G et les tablettes", justifiait Jefferies.