"Bonjour, je suis votre boss" : l'arnaque rapporte encore gros

  • A
  • A
"Bonjour, je suis votre boss" : l'arnaque rapporte encore gros
@ PASCAL GUYOT / AFP
Partagez sur :

Intermarché aurait perdu 15 millions d'euros à cause d'une "arnaque au président" : quelqu'un se fait passer pour le patron et obtient un virement.

La méthode commence à être connue, mais visiblement elle marche encore. Intermarché a été victime en avril d'une "arnaque au président", affirme Le Parisien cette semaine. Le principe ? Des escrocs se font passer pour le PDG et obtiennent le versement d'une somme importante de la part des salariés. 

15 millions partis en fumée ? "Après avoir pris attache avec un salarié du siège de cette enseigne, située dans le XVe arrondissement à Paris, les aigrefins sont parvenus à le convaincre d’opérer plusieurs virements vers des comptes bancaires, situés en Pologne", écrit le quotidien. Pas moins de 15 millions d'euros auraient ainsi été dérobés. L'enseigne, qui s'en est rendu compte un peu après, n'a toujours pas réussi à récupérer les fonds et l'enquête a été confiée à la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ).

Une pratique courant. Cette fois, le montant est considérable. Mais Intermarché n'est pas le premier à tomber dans le piège. En novembre dernier, une escroquerie similaire avait coûté 1,6 million d'euros à Michelin. "700 entreprises en auraient déjà été victimes, pour un montant de 350 millions d'euros. Et les grandes entreprises, comme les PME, font partie du lot", peut-on également lire jeudi sur le site du magasine LSA Conso. Le journal précise que l'entreprise n'est généralement pas la seule victime : le salarié trompé est souvent "remercié sans ménagement" à cause de ces pratiques malhonnêtes.