Blocages : Ikea "a vu une baisse de la fréquentation" de ses magasins

  • A
  • A
Blocages : Ikea "a vu une baisse de la fréquentation" de ses magasins
Le PDG d'Ikea France s'est malgré tout réjouit des chiffres de vente depuis le début de l'année.@ AFP
Partagez sur :

Invité d'EcoSystème, Olivier Baraille, le PDG d'Ikea France, a expliqué sur Europe 1 que les blocages des stations-services avaient eu une répercussion sur la fréquentation des magasins.

INTERVIEW

Les blocages observés en France depuis plusieurs jours ont semble-t-il eu un impact sur la consommation des Français. "On a vu une baisse de la fréquentation de nos magasins", explique Olivier Baraille, le PDG d'Ikea France. "C'est vrai qu'à partir du moment où le blocage des stations-service était de plus en plus important, on a vu un ralentissement de la fréquentation dans nos magasins. On peut estimer cette baisse à 5 et 6% de fréquentation", continue-t-il, avant de préciser : "C'est plus marqué dans l'ouest, le sud et la région parisienne, l'est est encore un peu moins impacté mais globalement quand même, on voit un attentisme des clients qui préfèrent s'assurer qu'ils ont du gasoil ou de l'essence pour aller travailler plutôt que d'aller dans nos magasins".

Pas de répercussion sur les livraisons. Cependant, cette crise des carburants n'a eu que très peu de conséquences sur les livraisons et les approvisionnements du géant suédois de l'ameublement. "Pour l'instant, nos approvisionnements se sont faits de façon régulière, on a même continué à livrer nos commandes en ligne faites sur internet. A Paris, nos camionnettes de livraison roulent au biogaz, donc on n'était pas impactés par ça", confirme Olivier Baraille sur Europe 1.

"Depuis début janvier, le marché reprend". Globalement, le PDG d'Ikea France peut se réjouir de l'état actuel du marché depuis le début de l'année 2016. "L'amélioration est très significative. Depuis début janvier, le marché reprend et nous sommes dans une situation où on performe quatre fois le marché, donc on est très très contents de ce début d'année".

Entendu sur Europe 1
On voit qu'il y  a une reprise des transactions immobilières dans le neuf et dans l'ancien, (...) ce qui fait qu'on bénéficie très concrètement des fruits de cette croissance,

"Notre activité est très très fortement corrélée à l'immobilier". Et d'avancer comme raison de cette embellie celle conjointe du marché de l'immobilier. "Notre activité est très très fortement corrélée à l'immobilier, donc là, on voit qu'il y  a une reprise des transactions immobilières dans le neuf et dans l'ancien. C'est évidemment lié à la baisse des taux d'intérêts, ce qui fait qu'on bénéficie très concrètement des fruits de cette croissance," continue-t-il.

Bientôt des cuisines connectées. Pour continuer à se développer, le groupe travaille désormais sur des nouveautés, parmi lesquelles le développement de la connectique dans les cuisines, produit qui se vend le plus chez Ikea. "On est en train d'étudier des prototypes, ça arrivera dans quelques années", promet Olivier Baraille.