Paris : la fourrière bientôt municipalisée ?

  • A
  • A
Paris : la fourrière bientôt municipalisée ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

ECONOMIE – L’enlèvement des voitures mal stationnées est assuré par des prestataires privés. Or, cela coûte cher, et nuit à l’ "équité territoriale".

L’info. La Ville de Paris et la préfecture de police (PP) vont étudier la municipalisation de l'enlèvement et de la mise en fourrière des véhicules, une activité déficitaire pour les pouvoirs publics et qui pose un problème d'"équité territoriale", selon la PP.

Accord droite – gauche. Le Conseil de Paris a adopté à l'unanimité mardi un vœu des élus UMP proposant d'étudier "la mise en régie municipale de l'enlèvement et de la mise en fourrière des véhicules en stationnement gênant, abusif et dangereux". Le voeu du député-maire UMP du XVe arrondissement, Philippe Goujon, soumis dans l'ensemble des arrondissements à l'initiative de la présidente du groupe UMP Nathalie Kosciusko-Morizet, avait été approuvé par certains arrondissements de gauche, notamment les XVIIIe et XIXe, selon le député.

Un marché juteux. Le représentant de la préfecture de police Nicolas Lerner a souligné que cette activité actuellement assurée par des prestataires privés dans le cadre d'un marché public coûtait de l'argent aux pouvoirs publics et qu'il y avait un "sujet d'équité territoriale", les véhicules se trouvant près des fourrières étant davantage enlevés que les autres. Selon Philippe Goujon, le coût de ce marché a "progressé de 50% en dix ans, aggravant ainsi le déficit structurel du compte fourrière du budget spécial de la préfecture de police (8,7 millions d'euros pour 2013 contre 6,5 millions d'euros en 2012)".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

INFO - Le prix des amendes et du stationnement pourrait doubler à Paris

POLLUTION - Stationnement résidentiel gratuit à Paris

CA PIQUE - Stationnement : ces villes où les prix flambent