Berre-l'Etang : un repreneur pour la raffinerie

  • A
  • A
Berre-l'Etang : un repreneur pour la raffinerie
Mobilisation des syndicats à la raffinerie LyondellBasell de Berre-l'Etang.@ MAX PPP
Partagez sur :

 DOC E1 - Les élus du personnel ont présenté mardi un projet de reprise par le groupe Klesch.

Peut-être une bonne nouvelle pour l'industrie française : alors que la fermeture de la raffinerie LyondellBasell de Berre-l'Etang avait été annoncée par la direction pour le 31 décembre dernier, le site pourrait finalement être repris. Un projet en ce sens, résumé dans un document de synthèse que s'est procuré Europe1, a été présenté mardi matin en comité d’entreprise.

Le candidat à la reprise est le groupe Klesch qui a déjà récemment fait parler de lui en se déclarant intéressé par trois raffineries du groupe Petroplus en cours de démantèlement pour cause de faillite. Cette fois, le groupe d'investissement suisse regarde de près l’ensemble du site de production de Berre-l'Etang, soit la raffinerie et le vapocraqueur.

Les syndicats en appellent au gouvernement

D'après les informations obtenues par Europe 1, le projet est soutenu par l’ensemble des syndicats. Ces derniers craignent toutefois que la direction n'étudie pas sérieusement le dossier, ils appelle donc le gouvernement à soutenir le dossier.

L'autre motif d'inquiétude est lié au repreneur potentiel lui même : "le groupe Klesch doit démontrer toute sa crédibilité au travers d'une vision industrielle", peut-on ainsi lire dans le document. Un autre dossier de reprise, concurrent, pourrait d'ailleurs être présenté dans les prochains jours.

A Berre-l'Etang, la mobilisation est grande depuis la fermeture annoncée de l'usine : après 12 jours de grève, les syndicats avaient obtenu à l'arraché une prolongation de l’activité dans l’attente d’une solution. En jeu : 370 postes. 

>> Pour consulter cette note, cliquez ici.