Bernard Arnault belge, pas si simple

  • A
  • A
Bernard Arnault belge, pas si simple
@ REUTERS
Partagez sur :

Sa demande de naturalisation subit un premier coup d'arrêt. Mais rien n'est en fait tranché.

Première fortune de France, Bernard Arnault va-t-il réussir à devenir numéro un en Belgique ? Pas sûr… sa demande de naturalisation a subi un premier coup d'arrêt : l'Office des étrangers a en effet émis il y a trois semaines un avis négatif auprès des députés qui examinent le dossier du patron de LVMH.  

La raison : un candidat à la nationalité belge doit notamment prouver que sa résidence principale est située en Belgique depuis trois ans. Ce qui n'est pas le cas de Bernard Arnault : le Français n'a acquis que depuis un an sa résidence bruxelloise, selon Le Figaro.

Rien n'est pourtant joué

Mais cet avis négatif était attendu et ne présage en rien de l'issue de la candidature de Bernard Arnault. La commission des naturalisations du parlement belge va aussi examiner les "attaches" en Belgique de l'homme d'affaires. Originaire de Roubaix, Bernard Arnault a lancé des entreprises sur le territoire belge et est lié au riche industriel belge Albert Frère. Lors de sa demande de naturalisation, Bernard Arnault, qui a démenti tout exil fiscal, avait d'ailleurs mis en avant ses "nombreux liens avec la Belgique tant sur le plan personnel et familial que sur le plan professionnel". 

>> LIRE AUSSI : Pourquoi Arnault veut devenir Belge

De plus, deux autres avis doivent être rendus : celui de la Sûreté de l'Etat, les services de renseignements belges, qui vérifient le passé judiciaire du Français, et celui du parquet général qui contrôle les impôts payés par les entreprises de Bernard Arnault en Belgique.