Tous les éléments composant la batterie lithium-ion du Boeing 787 d'All Nippon Airways (ANA), victime d'un grave incident en janvier, ont été fortement endommagés par une surchauffe incontrôlable, mais la raison demeure inconnue, selon les autorités nippones.

L'accumulateur en question a vraisemblablement subi une sorte de réaction en chaîne entraînant une montée incessante de température, a précisé le Bureau japonais de la sûreté aérienne (JTSB). "La batterie a été détruite par un processus appelé emballement thermique, dans lequel la chaleur monte au point où l'ensemble devient incontrôlable", a déclaré un responsable de cette instance qui a étudié en détail la batterie après l'avoir passée aux rayons X et démontée.

Plusieurs autres constats importants ont été faits de cette façon, mais des analyses supplémentaires vont se poursuivre.