Barrages anti-écotaxe : la guerre des chiffres

  • A
  • A
Barrages anti-écotaxe : la guerre des chiffres
@ MaxPPP
Partagez sur :

CARTE - Mobilisés contre l'écotaxe, les routiers assurent qu'ils sont 4.500 à bloquer les routes. Le gouvernement estime qu'ils ne sont que 2.200.

L'INFO. La grogne contre l’écotaxe n’en finit plus. L'organisation des TPE et PME du transport routier (Otre), deuxième syndicat de patrons routiers, organise depuis samedi matin une manifestation dans toute la France afin de demander l’abrogation pure et simple de la mesure déjà suspendue par le gouvernement. Les membres de l’organisation ont installé 26 barrages filtrants sur l’ensemble du territoire. L'ORTE assure que 4.500 camions sont mobilisés, mais selon le ministère de l'Intérieur, ils ne sont que 2.200

Les voitures peuvent passer, les camions non. Les 26 barrages filtrants sont répartis dans quinze régions de France, causant ralentissements et bouchons sur plusieurs grands axes, notamment en Île-de-France. Le principe ? Laisser passer les automobiles, mais bloquer le trafic des poids-lourds "et plus particulièrement les poids-lourds internationaux".

La carte des barrages, publiée par l'OTRE :

carte des barrages routiers

© CAPTURE D'ECRAN OTRE

2.200 ou 4.500 camions mobilisés ? La fédération OTRE a fait état samedi de 4.500 camions mobilisés, contre 2.200 selon le ministère de l'Intérieur. Il y a quinze jours, la précédente manifestation avait rassemblé 2.100 poids lourds selon le ministère de l'Intérieur et 4.000 selon les organisateurs, autour de 19 sites de manifestation.

Une journée de transport perdue. Les camions bloqués ne peuvent absolument pas circuler et devront attendre la fin de la manifestation pour reprendre leur route. Le blocage doit durer jusqu'à 19h mais il pourrait durer plus longtemps dans certaines régions, "en fonction du temps qu’il nous faut pour retirer les camions de la voie et rentrer chez nous", assure la présidente de l’Otre. Un coup dur pour les transporteurs qui ne peuvent pas faire circuler les camions de plus de 7,5 tonnes sur le réseau routier français du samedi 22h au dimanche 22h.

L’écotaxe a pourtant été suspendue. Stéphane Le Foll avait dans un premier temps fait savoir que l’application de l’écotaxe était suspendue jusqu’en 2015. Jean-Marc Ayrault a toutefois tenu à repréciser vendredi qu’il attendait le rapport d’enquête parlementaire avant d’arrêter une décision. Et c’est cette incertitude qui agace les transporteurs, qui demandent l’abrogation totale de la mesure. 

sur le même sujet

ZOOM - Les céréaliers, " url_id="247293">ZOOM - Les céréaliers, "favorisés" mais en colère

POLITIQUE - Ecotaxe : Philippe Martin recadré" url_id="249037">POLITIQUE - Ecotaxe : Philippe Martin recadré

INTERVIEW E1 - Hamon : l'écotaxe est " url_id="249039">INTERVIEW E1 - Hamon : l'écotaxe est "suspendue"