Banque postale : le courrier qui agace

  • A
  • A
Banque postale : le courrier qui agace
@ MAXPPP
Partagez sur :

La banque réclamait 35 euros ou la clôture des comptes aux clients inactifs. Colère des clients.

L'inactivité aurait pu coûter cher pour les clients de la Banque postale. Précisément 35 euros si aucune opération n'est effectuée pendant un an. Certains clients ont en effet reçu en janvier un courrier sans équivoque de la part de la Banque postale, révèle mercredi Le Parisien.

Dans la missive, la banque propose deux options aux clients visés : soit clôturer leur compte dans les six mois, soit s'acquitter de 35 euros de frais de tenue de compte, que l'établissement justifie par "une gestion administrative par nos services" d'un compte, "même inactif".

"On a entendu les récriminations"

Devant le flot de réactions négatives, l'établissement a finalement fait machine arrière, tout du moins pour 2012. Un responsable de la Banque postale a confirmé à Europe 1 mercredi qu'aucun prélèvement de ce type ne serait effectué cette année. "On a entendu les récriminations des clients, mais on ne remet pas en cause ce principe", a-t-il détaillé.

En 2013, donc, un compte inactif à La Poste sera bien payant, "mais sans doute pas à hauteur de 35 euros", a encore expliqué le responsable de l'établissement bancaire aux 11,5 millions de comptes, dont "plusieurs milliers" d'inactifs.

Et pour officialiser ce rétropédalage, la Banque postale va "renvoyer un courrier aux clients pour leur expliquer" que rien ne leur sera finalement prélevé, cette année.

Des "frais injustifiés"

Interrogée plus tôt dans la journée par Europe 1, l'association Consommation Logement Cadre de vie (CLCV) s'était élevée contre de telles pratiques. "Ces frais nous paraissent injustifiés. Le consommateur a un compte, et il est bien libre de l'utiliser ou non", déplore Sandrine Perrois.

L'une des responsables de l'association concède toutefois que "les enquêtes de l'association ont montré que la Banque postale pratique des tarifs parmi les plus intéressants" en France.