Avec le mauvais temps, le prix des cerises flambe

  • A
  • A
Avec le mauvais temps, le prix des cerises flambe
@ GAIZKA IROZ / AFP
Partagez sur :

A près de 9 euros le kilo, la cerise est-elle en passe de devenir un produit de luxe ? 

"C'est le temps des très chères cerises", titre le Parisien vendredi. Mauvais temps oblige, les récoltes ont été désastreuses cette année, hissant la valeur du kilo de cerises à près de 9 euros. Mais la météo n'explique pas tout, et l'interdiction d'un pesticide a également influencé cette flambée des prix, au grand dam des agriculteurs. 

La cerise, un produit de luxe ? Plusieurs facteurs expliquent la raréfaction des cerises sur nos étals ce printemps. Avec un hiver doux suivi des précipitations que l'on connaît, les cerises n'ont pas bénéficié de conditions météo favorables. A cela s'ajoute, l'entrée en vigueur en février 2016 de l'interdiction du diméthoate en France, un insecticide tueur de moucheron très efficace pour protéger les cerises... mais très mauvais pour l'environnement. La Turquie, qui est le premier producteur mondial de cerises, n'est plus autorisée à alimenter le marché français car elle utilise le diméthoate

Ça grogne du coté des agriculteurs. La flambée des prix affecte directement les producteurs, car, ainsi que le souligne Le Parisien, certaines grandes surfaces ne proposent déjà plus de cerises. "Je vais pas en commander à 10 € le kilo pour les jeter derrière. Elles sont trop chères, personne ne les prendra à ce prix-là", explique au quotidien Lakhdar, responsable d'une enseigne Franprix à Saint-Ouen. 


Primaire à gauche, le PS s'interroge !par Europe1fr