Autolib tente d'accélérer

  • A
  • A
Autolib tente d'accélérer
@ MAXPPP
Partagez sur :

Bolloré, qui exploite la voiture partagée, espère pourtant être rentable plus vite que prévu.

Après un démarrage plutôt discret, le service de voitures partagées Autolib passe à la vitesse supérieure et lance une opération de communication couplée à une nouvelle offre commerciale. L’occasion d’un premier bilan mitigé.

Autolib, première voiture à partager

Autolib est le premier service d'autopartage de voitures électriques lancé en France. Depuis début décembre, 1.500 voitures 100% électrique ont été installées dans la capitale et dans une cinquantaine de communes voisines.

Cette expérience, inspirée du système Vélib et lancée par le groupe Bolloré, est donc suivie avec attention. Après cinq mois de rodage, c’est donc l’heure du premier bilan, même si Vincent Bolloré estime qu’il "est vraiment trop tôt".

5.200 abonnés à l'année, un objectif de 80.000

Autolib compte actuellement 5.200 abonnés à l'année. En incluant les autres types d'abonnement plus courts, le service atteint actuellement 15.000 abonnés, contre 6.800 fin février, traduisant une accélération du nombre d'utilisateurs depuis le début du printemps.

La tendance est donc plutôt encourageante mais le chemin vers la viabilité économique sera encore long puisqu’Autolib ne perdra plus d’argent à partir de 80.000 abonnés. "Nous avions fixé sept années (pour atteindre cet objectif), nous pensions que ça allait être en 2018, il est possible que ce soit plus tôt", a pourtant positivé Vincent Bolloré.

Une campagne de publicité pour élargir l’audience

Pour atteindre ses objectifs, Autolib a décidé de lancer une vaste campagne de publicité dans les cinémas de la région parisienne. "Quand vous lancez un nouveau service, il faut le faire connaître. La plupart des gens ne savent pas qu’Autolib existe", souligne Vincent Bolloré.

"Il ne faut pas que ce soit uniquement les gens qui savent qui en parlent à leurs amis. C’est pour cela que nous commençons une campagne au cinéma. On voit dans ce film que la voiture existe, qu’elle ne fait pas de bruit, qu’on continue à entendre les oiseaux chanter et qu’elle est pratique, pas chère", argumente-t-il.

Et des tarifs simplifiés

Pour être plus attractive, Autolib lance également une nouvelle grille de tarifs, simplifiée. Le prix de la première demi-heure sera désormais identique aux 30 minutes suivantes. Pour élargir sa clientèle, Autolib lance la semaine prochaine un nouvel abonnement, qualifié de "familial". Il s’agit d’un abonnement à partager entre quatre personnes mais sans lien de parenté obligatoire. Pour 12 euros par mois, utilisation comprise, les abonnés pourront rouler 16 heures.

Avec cette nouvelle offre et la campagne publicitaire, Autolib espère totaliser 30.000 abonnés à la fin de l'année. Pour accompagner cette montée en puissance, 500 nouvelles voitures seront disponibles à la rentrée et le nombre de stations sera doublé pour atteindre le millier.