Auto : les immatriculations (encore) en baisse

  • A
  • A
Auto : les immatriculations (encore) en baisse
Les constructeurs français ont particulièrement souffert de la baisse du nombre d'immatriculations en juillet.@ MAXPPP
Partagez sur :

Les constructeurs français ont particulièrement souffert au mois de juillet.

Un peu moins de 160.000. C'est le nombre de voitures neuves vendues en France au mois de juillet. Un chiffre en baisse de 5,9%, selon les données du Comité des constructeurs français d'automobiles annoncées lundi.

Les constructeurs français ont été plus touchés que les étrangers par cette chute. Ils affichent un recul de 9,3% de leurs ventes, contre -1,2% seulement pour les étrangers.

Chute vertigineuse de Dacia

La marque low-cost Dacia plonge de 48,8% avec seulement 4.577 véhicules immatriculés. Renault affiche pour sa part un repli plus modeste de 2,7%. Le groupe au losange fait face depuis le début de l'année à des difficultés d'approvisionnement sur des composants de moteurs, qui ont contribué à faire plonger ses immatriculations en France, son principal marché, et l'ont obligé à casser les prix sur certains modèles essence.

Le groupe PSA baisse quant à lui de 7%. Dans le détail, la marque Peugeot se replie de 7,5% tandis que Citroën recule de 6,4%.

Depuis le début de l'année, les immatriculations sont quasi stables à +0,2%. L'effet de la prime à la casse a joué jusqu'au mois de mars, lissant les ventes sur l'année. Depuis, les chiffres sont orientés à la baisse.