Au supermarché, un "panier des essentiels"

  • A
  • A
Au supermarché, un "panier des essentiels"
Le gouvernement veut promouvoir des produits alimentaires, de bonne qualité et bon marché.@ REUTERS
Partagez sur :

Gouvernement et grande distribution ont signé un accord pour promouvoir des produits de qualité.

Depuis de nombreuses années, les pouvoirs publics conseillent de consommer cinq fruits et légumes par jour pour être en bonne santé. Le message commence à rentrer et le gouvernement veut désormais aller plus loin. Le secrétaire d'Etat à la consommation, Frédéric Lefebvre et toutes les enseignes de la grande distribution ont signé mercredi un accord sur le "panier des essentiels", comme le révélait Europe 1 mi-janvier.

Dix produits variés et peu chers

En clair, le gouvernement veut promouvoir des produits alimentaires, de bonne qualité et bon marché. Chaque semaine, les consommateurs pourront trouver dans leur supermarché, à l'exception des hard-discounters, une sélection de dix produits alimentaires, signalés par logo représentant un panier jaune dans les rayons. De quoi constituer des menus équilibrés pour toute la famille.

Le panier devra obligatoirement comporter des fruits, des légumes, de la viande, du poisson, des produits laitiers et une boisson. Exit donc les chips et les pâtes à tartiner. En privilégiant les produits de saison, le panier se veut équilibré.

Un panier "pour tout le monde"

Chaque enseigne sera libre de choisir les produits qu'elle met dans son panier. Carrefour proposera ainsi toutes les semaines une sélection à moins de 20 euros. "Le panier est pour tout le monde. Il ne s'agit ni du panier du pauvre ni d'un choix de produits pour ceux qui ont un gros budget", explique Frédéric Lefebvre.

Concrètement, vous ne trouverez pas de panier tout fait à l'entrée du magasin. Mais les produits seront signalés en rayon par un logo : un panier jaune. Les associations de consommateurs, les enseignes de la grande distribution et le gouvernement se réuniront dans trois mois pour faire un premier bilan.

L'UFC-Que Choisir dénonce un "gadget"

La mesure ne fait néanmoins pas l'unanimité. L'UFC-Que Choisir s'est dite très déçue mercredi par le dispositif. L'association de défense des consommateurs a fait part dans un communiqué de son "amère déception" devant "une mesure qui a tout du 'gadget' ", au service selon elle "de la grande distribution et de la communication gouvernementale".

"Par sa faible ampleur et ses contours mal définis, ce panier a tout de l'effet d'annonce pour tenter de faire oublier la hausse actuelle des prix et la mauvaise qualité nutritionnelle de l'offre alimentaire", ajoute l'association de consommateurs.