Atterrissage chez Airbus pour les "PSA"?

  • A
  • A
Atterrissage chez Airbus pour les "PSA"?
Alors que le vaste plan de suppressions de postes est sur le point d'être entériné chez la marque au lion, l'entreprise aéronautique vient de signer une commande massive de 234 appareils avec la compagnie indonésienne Lion Air.@ MAXPPP
Partagez sur :

L'avionneur devrait recruter des anciens salariés du constructeur auto, après le plan social.

L'INFO. Airbus volera-t-il au secours des salariés de PSA? Alors que le vaste plan de suppressions de postes est sur le point d'être entériné chez la marque au lion, l'entreprise aéronautique vient de signer une commande massive de 234 appareils avec la compagnie indonésienne Lion Air. Gain attendu en termes d'emplois : 5.000 postes. Et ceux-ci pourraient bien être occupés en partie par des anciens de PSA, a confirmé Airbus cette semaine, sans avancer de chiffres précis ni détailler le profil de salariés concernés.

>> À lire : 234 avions pour Airbus, c'est combien d'emplois ?

Une réunion prévue la semaine prochaine. Les directions des deux groupes doivent se rencontrer la semaine prochaine pour en discuter. Le projet prévoirait notamment de faire venir les salariés volontaires de PSA La Janais, près de Rennes, pour être formés, et ensuite travailler sur le chantier de Saint-Nazaire de l'avionneur. "Nous allons travailler sur les métiers pour étudier les passerelles de formation" a ainsi indiqué jeudi le directeur des Ressources Humaines d'Airbus Saint-Nazaire, Dominique Legru, dans une interview à France 3. "On travaille au cas par cas, avec des formations associées. Des postes en mobilité sont affichés, tous les jours, on reçoit des CV de PSA", a-t-il détaillé. Une belle perspective pour les salariés de PSA Renne, où 1.400 emplois doivent disparaitre.

Des méthodes de travail proches. "Qu'on monte une pièce automobile ou un Airbus, et qu'on applique des procédés et des gammes de travail, c'est la même méthodologie intellectuelle. Il n'y a rien de plus proche entre l'aéronautique et l'automobile", a détaillé vendredi Pierre Contesse, de FO métallurgie, au micro d'Europe1. Un point de vue que partage la direction d'Airbus, comme l'a fait savoir Dominique Ledru à France 3.

>> À lire : PSA, la CGT désormais seule face au plan social

Une solution "idéale" pour les salariés. La nouvelle n'a pas manqué de susciter un vif espoir chez les salariés de PSA. "Les commandes d'Airbus laissent entrevoir une longévité. On se dit : si j'y rentre, j'y rentre pour un moment, j'ai un avenir", a confié Nadine Cornier, de PSA FO, au micro d'Europe1. "C'est une solution idéale. On n'est plus seul face à rien. Il y a une proposition ferme. C'est motivant. D'autant que Saint-Nazaire, c'est tout proche", se réjouit également Franck Mahy, délégué Unsa à Rennes.

Pour que le projet se concrétise, il faudra toutefois attendre que le plan social de PSA soit entériné définitivement, lors d'un Comité central d'entreprise extraordinaire, au Printemps. Et qu'Airbus ne se rétracte pas d'ici là.

>> À lire : qui est vraiment le nouveau (et contesté) client d'Airbus