Attention aux arnaques à l'abonnement téléphonique

  • A
  • A
Attention aux arnaques à l'abonnement téléphonique
@ WENDERSON ARAUJO / AFP
Partagez sur :

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a mis en garde jeudi les consommateurs face à une recrudescence d'escroqueries à l'abonnement téléphonique visant particulièrement les personnes âgées.

Non connaisseurs du marché de la téléphonie mobile, méfiez-vous. C'est en substance le message passé par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) dans un rapport publié jeudi. Après étude, les fonctionnaires ont en effet constaté une recrudescence des escroqueries à l'abonnement téléphonique. Depuis 2012, plus 4.500 personnes ont été victimes de cette arnaque, toujours menée sur le même mode opératoire, qui vise particulièrement les personnes âgées ou n'ayant pas accès à internet. Du "démarchage agressif" par téléphone où le consommateur, alléché par une offre mirobolante, donne finalement ses coordonnées bancaires.

Un manuel recensant les actions à engager pour contrer l'arnaque. La DGCCRF a émis par ailleurs une série de recommandations afin de lutter contre ce phénomène. Dans le cas où le consommateur n'a signé aucun document ou n'a pas renvoyé de dossier, "le contrat n'est pas régulièrement formé et aucune somme d'argent n'est due à l'opérateur". Il faut alors adresser un courrier à la société en lui demandant de rétablir la ligne chez son opérateur d'origine et faire opposition auprès de sa banque sur les prélèvements effectués par la société. Si un contrat et un mandat de prélèvement SEPA ont déjà été signés, il faut envoyer un courrier en recommandé avec accusé de réception à l'opérateur en lui demandant la résiliation du contrat ainsi que le rétablissement de la ligne et la révocation du mandat.