Assurances : coût des catastrophes en forte hausse en 2016

  • A
  • A
Assurances : coût des catastrophes en forte hausse en 2016
L'ouragan Matthew a causé d'importants dégâts aux Etats-Unis et dans les Caraïbes.@ HECTOR RETAMAL / AFP
Partagez sur :

Les catastrophes naturelles et les désastres causés par l'homme ont coûté 158 milliards de dollars en 2016. Les tremblements de terre, les orages de grêle, les tempêtes et l'ouragan Matthew ont causé les plus grosses pertes. 

Le coût des catastrophes naturelles et des désastres causés par l'homme dans le monde en 2016 est évalué à 158 milliards de dollars (151,5 milliards d'euros), en forte hausse par rapport à 2015 (90,16 milliards d'euros), selon une estimation du groupe suisse de réassurance Swiss Re publiée jeudi.

10.000 décès. Sur ce montant, environ 47 milliards d'euros sont couverts par des compagnies d'assurances, à comparer aux 35,5 milliards remboursés en 2015, a évalué Swiss Re, dans son étude appelée Sigma et publiée chaque année en décembre. Les tremblements de terre, les orages de grêle, les tempêtes ainsi que l'ouragan Matthew ont causé les plus grandes pertes d'assurance en 2016, a ajouté l'étude, en précisant qu'environ 10.000 personnes ont perdu la vie lors de désastres. Les catastrophes naturelles ont causé 143,8 milliards d'euros de dégâts économiques en 2016, dont 44 milliards sont couverts pas les assurances.

5 milliards de dévastations en Italie. Il y a eu plusieurs tremblements de terre majeurs comme à Taïwan, au Japon, en Equateur, en Italie et en Nouvelle-Zélande, relève l'étude Sigma. Celui qui a frappé la région de Kumamoto au Japon, le 16 avril 2016, d'une magnitude de 7, a été la catastrophe la plus coûteuse de l'année, avec 19 milliards d'euros de dégâts, dont cinq milliards couverts par les assurances. Le séisme en août en Italie, qui a fait 299 morts, a occasionné des dévastations estimées à près de 5 milliards d'euros. 

Enfin, en octobre dernier, l'ouragan Matthew a dévasté la région des Caraïbes et fait des dégâts dans le sud-est des Etats-Unis. L'addition s'élève à 7,5 milliards d'euros, dont la moitié sont couverts par les assurances. Les désastres causés par l'homme ont, quant à eux, causé pour près de 7 milliards d'euros de dommages.