Assurance auto : le "malus" des chômeurs

  • A
  • A
Assurance auto : le "malus" des chômeurs
@ MAX PPP
Partagez sur :

ENQUETE - Un tiers des compagnies font payer plus cher les chômeurs, selon Auto Plus.

Le paradoxe a de quoi révolter : si vous n'avez pas de travail, votre assurance auto pourrait vous coûter plus cher. Une enquête du magazine Auto Plus révèle ainsi que 11 des 27 compagnies d'assurance françaises imposent un tarif plus élevé aux chômeurs. Et l'écart n'est pas négligeable, puisqu'il grimpe jusqu'à 180 euros par an chez amaguiz.com, soit 33% du prix de l'assurance.

Les compagnies pointées du doigt sont uniquement les "low-cost". Les assureurs traditionnels comme Axa, la Maaf, la Macif ou encore la Matmut ne proposent pas cette différence de tarifs.

Deux clichés en guise de justification

Et comment les assureurs justifient-elles ce surcoût pour les chômeurs ? Par deux clichés, analyse Benjamin Lyonnet, journaliste chez Auto Plus au micro d'Europe 1.  Le premier pourrait faire sourire : les chômeurs rouleraient plus que les salariés pour déposer leurs candidatures ou se rendre à des entretiens. Faux, répond le journaliste : "Nos deux profils ont exactement le même kilométrage, c'est-à-dire 12.500 km par an.

"Deuxième justification : les assureurs se protègent au cas où leur client chômeur cesse de payer son assurance. "Sauf que le code des assurances est assez clair : s'il y a un problème de paiement sur une prime d'assurance, cela résilie le contrat", rétorque Benjamin Lyonnet. "Donc il n'y a aucune raison de faire payer plus cher les chômeurs", conclut-il.