Areva démantèlera le réacteur Superphénix dans l'Isère

  • A
  • A
Areva démantèlera le réacteur Superphénix dans l'Isère
La centrale Superphénix.@ JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Partagez sur :

Le groupe français a annoncé mardi avoir remporté ce contrat d'un montant "de plusieurs dizaines de millions d'euros".

Le groupe français Areva a annoncé mardi avoir décroché auprès d'EDF un contrat de "plusieurs dizaines de millions d'euros" portant sur le démantèlement des équipements internes de la cuve de l'ancien réacteur nucléaire Superphénix à Creys-Malville, dans l'Isère, fermé depuis 1996.

Conditionnement des déchets. Le contrat "porte sur les études préalables, la qualification des procédés, la fabrication des outils et les travaux de démantèlement des équipements" ainsi que sur "le conditionnement des déchets, notamment ceux fortement radioactifs", précise un communiqué.

Une première. Ce démantèlement va se dérouler "jusqu’en 2024" et "mobilisera plus de 50 personnes en phase de pic de chantier", explique aussi Areva. Selon le leader français du nucléaire, c'est la première fois en France que "de tels équipements sur un réacteur de plus de 1000 MW en France" sont démantelés, l'occasion d'utiliser "des technologies de premier plan développées sur-mesure".