Ardennes : les dirigeants séquestrés ont été libérés

  • A
  • A
Ardennes : les dirigeants séquestrés ont été libérés
Partagez sur :

Les salariés du sous-traitant automobile Raguet protestent contre un plan de 73 licenciements.

Les trois dirigeants de l'entreprise Raguet, séquestrés lundi soir dans l'enceinte de l'usine à Monthermé (Ardennes) par des salariés dénonçant un plan de 73 licenciements ont été libérés vers 23 heures 15.

"Le préfet des Ardennes a proposé aux salariés de les recevoir mardi 23 juin à 8 heures à la préfecture, en présence des dirigeants de l'entreprise et du directeur départemental du travail, sous réserve de la levée immédiate du blocage", a indiqué la préfecture.

L'usine était bloquée depuis lundi matin. Le directeur général, le directeur financier et le directeur des ressources humaines ont été retenus dans l'enceinte de l'usine après l'annonce d'un plan social aux 187 salariés des sites de Monthermé et Bogny-sur-Meuse spécialisés dans l'usinage de pièces ferroviaires, d'attelage et de poids lourds, lors d'un comité central d'entreprise dans la matinée.

Le 5 février, le tribunal de commerce de Charleville avait placé l'entreprise en redressement judiciaire avec une période d'observation de six mois. Raguet recourait depuis quelques mois au chômage partiel en raison d'une baisse d'activité.