Après un printemps pluvieux, la récolte de miel s'annonce catastrophique

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Dans le Grand Est, les averses de ces dernières semaines ont abîmé les fleurs et obligé les abeilles à rester dans leurs ruches, compromettant sérieusement la récolte de l'année.

Cette année, le printemps particulièrement pluvieux a nui à la qualité des fleurs, et les abeilles sont moins sorties. Elles se nourrissent donc des réserves de miel restant dans les ruches. Résultat : la production en 2016 s'annonce catastrophique, notamment en Lorraine.

Des fleurs lavées par la pluie. La météo a contraint les abeilles au chômage technique. Les ruches, habituellement grouillante des allers et retours des ouvrières en cette saison sont étonnamment silencieuses. Une situation qui désole Hubert Durupt et Jean Barthélemy, qui gèrent les 3.500 ruches de l’association Api-Est près de Nancy. "Deux, trois jours de beau temps, à peine, se succèdent et après ça rechute en température. Il flotte… les fleurs sont lavées, il n’y a pas de nectar", se désole l’un d’eux. "On a des apiculteurs de 80 balais, ils font ça depuis 60 ans et ils n’ont jamais vu une année comme ça".

Calamité agricole. À cause de ces conditions, sur quatre pots de miels habituellement produits, les abeilles n’en fabriqueront qu’un seul cette année. Les agriculteurs du Grand Est veulent faire une demande de calamité agricole pour compenser les pertes.