Apple : les explosions ne sont pas dues à une surchauffe

  • A
  • A
Apple : les explosions ne sont pas dues à une surchauffe
Partagez sur :

Le groupe américain affirme que les explosions d'iPhone seraient causées par un "choc préalable".

Le groupe informatique américain Apple a rejeté, vendredi, tout problème de surchauffe de la batterie de son téléphone portable iPhone 3GS, après que plusieurs de ses possesseurs ont affirmé que leur écran avait explosé. Apple suspecte plutôt un "choc préalable" sur l'appareil.

"À ce jour, il n'y a aucun incident avéré lié à une surchauffe de la batterie concernant l'iPhone 3GS et le nombre de cas sur lesquels nous enquêtons s'élève à moins d'une dizaine", explique le groupe dans un communiqué. "Les iPhones avec un écran cassé que nous avons analysés pour le moment montrent, dans tous les cas, que les fissures ont été causées par une pression externe exercée sur l'iPhone", ajoute-t-il.

Faux, rétorque la maman de Valentine, l'une des victimes. "Il était protégé en permanence par une coque", a-t-elle affirmé à Damine Gourlet :


Plusieurs cas d'explosion d'écran d'iPhone ont été signalés récemment en France, poussant la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) à ouvrir une enquête. Le directeur commercial d'Apple France, Michel Coulomb, a rencontré à ce sujet le secrétaire d'Etat à la Consommation, Hervé Novelli, vendredi afin d'"examiner avec lui les suites à donner à la demande formulée" par la DGCCRF.

Écoutez Hervé Novelli donner les conclusions des expertises d'Apple, au micro de Matthieu Charrier :



La Commission européenne avait pour sa part "invité" Apple le 14 août à lui donner des informations après l'éclatement de l'écran d'un iPhone qui avait blessé un adolescent français à un oeil, demandant également des renseignements aux autorités françaises et britanniques. Selon le groupe, quelque 26 millions d'iPhones ont été vendus jusqu'à présent dans le monde.