Apple France : appel à la grève

  • A
  • A
Apple France : appel à la grève
@ REUTERS
Partagez sur :

Les salariés sont appelés à faire grève le jour du lancement de l'iPhone 5.

Apple encaisse des milliards de bénéfices, eux se battent pour obtenir des fontaines à eau. C'est dans ce cadre que le syndicat minoritaire Sud de la firme à la pomme a lancé un appel à la grève dans les magasins français vendredi après l'échec des négociations salariales. Il s'agit d'une journée stratégique car elle correspond à la sortie du nouveau produit-phare de la firme, l’iPhone5.

"Aucun accord n'a été signé avec la direction, dont les propositions sont insuffisantes. Nous lançons un appel à la grève auprès de 1.500 salariés et les appelons à se rassembler devant les Apple Stores vendredi à 8 heures, heure du lancement du nouveau smartphone de la marque", a déclaré cette source syndicale Sud qui représente 25% des salariés d'Apple France. Leurs revendications ? Des augmentations salariales bien sûr, mais aussi des fontaines à eau et des tickets restaurant.

"C'est un appel global à la grève qui concerne les treize Apple Stores de France, mais bien sûr l'action dans les deux magasins parisiens (Opéra et Le Louvre) sera plus symbolique", a indiqué le responsable de SUD.

Les employés s’estiment "défavorisés"

Les négociations salariales en cours chez Apple France ne se passaient pas très bien. Le millier de salariés que compte Apple dans ses douze magasins français "s'estiment défavorisés par rapport à leurs collègues des autres Apple Stores dans le monde, ils demandent des majorations (de salaires) plus élevées", a confié un responsable syndical sous couvert d'anonymat.

Outre une revalorisation salariale, les salariés du groupe demandent l'attribution de chèques restaurant ainsi que l’installation de fontaines à eau sur leur lieu de travail. La direction n’a pour l’instant proposé que des tickets restaurants, a rapporté mercredi soir le Huffington Post. Un effort jugé bien insuffisant par les salariés, qui menacent donc de faire grève vendredi.

20.09.Bandeau.Apple.store.magasin.vendeur.Reuters.460.100

© REUTERS

Une première mobilisation symbolique lundi

Avant de lancer un appel à la grève, les salariés ont mené lundi une première action plus édulcorée. Ils ont arboré sur leur lieu de travail un bracelet de couleur. Ce dernier, de couleur verte, portait l'inscription "Believe", "Croire" en français, en allusion aux promesses de la direction.

Cette première mobilisation très symbolique n’a visiblement pas porté ses fruits, si bien que les salariés envisageaient d'aller plus loin. Une menace cette fois-ci bien plus sérieuse puisque c’est ce jour-là qu’Apple commence à vendre dans ses magasins son nouveau smartphone, l’iPhone 5.

>> A lire aussi : Dix choses à savoir sur l'iPhone 5

La menace bien plus sérieuse d’une grève

iphone5

© REUTERS

Apple devrait donc se montrer bien plus à l’écoute tant le lancement de ce nouvel iPhone est stratégique. Ce dernier a déjà fait l’objet de deux millions de précommandes dans le monde dans les 24 heures qui ont suivi sa présentation officielle. Et la firme à la pomme espère en vendre 10 millions d’ici la fin de l’année.

Les enjeux sont donc colossaux : pour le seul marché américain, Apple a engrangé 9,7 milliards d'euros depuis septembre 2010 grâce à son smartphone.

>> A lire aussi : Apple : un procès et des indiscrétions