Fiscalité : le Medef a "besoin de comprendre la trajectoire donnée aux entreprises"

  • A
  • A
Partagez sur :

Entre la pérennisation du CICE en baisse de charges et la trajectoire de l'impôt sur les sociétés, le Medef attend des précisions pour les entreprises.

C'est une bonne nouvelle pour les contribuables : les impôts vont baisser l'an prochain. Le Premier ministre Édouard Philippe l'a annoncé samedi, lors de la convention de La République en marche!. Les prélèvements obligatoires diminueront de sept milliards d'euros en 2018. Pour le vice-président du Medef, Thibault Lanxade, c'est une mesure qui va dans le bon sens, mais il attend des précisions en ce qui concerne les entreprises.

CICE et impôt sur les sociétés. "C'est une trajectoire qui avait été annoncée dans le programme d'Emmanuel Macron pour les ménages. Maintenant, ce que nous avons besoin de comprendre, c'est la trajectoire qui est donnée pour les entreprises et de faire en sorte que ce soit stabilisé au plus vite. Il y a à la fois la pérennisation du CICE en baisse de charges et la trajectoire de l'impôt sur les sociétés qui doit aller au plus vite à 25%."

En savoir plus sur les entreprises. "Il faut qu'il indique rapidement comment ces dispositifs vont s'inscrire dans le temps parce que la confiance pour les entreprises est importante." Il faut que "les mécanismes d'investissements viennent se mesurer au plus vite pour savoir comment on va procéder pour les cinq prochaines années du quinquennat."