Anne Lauvergeon débarquée d'Areva

  • A
  • A
Anne Lauvergeon débarquée d'Areva
Anne Lauvergeon sera remplacée à la tête d'Areva par Luc Oursel.@ MaxPPP
Partagez sur :

Matignon a annoncé la nomination de Luc Oursel à la tête du groupe nucléaire.

La nouvelle était attendue, Matignon l’a officialisée jeudi soir. Anne Lauvergeon, dont le mandat s’achève à la fin du mois, va quitter la tête d’Areva. Le futur patron du groupe de nucléaire civil, dont l’Etat est l’actionnaire majoritaire, est Luc Oursel, actuellement directeur général délégué.

En plus de 10 ans à la tête du géant du nucléaire, Anne Lauvergeon est devenue l'une des femmes les plus puissantes du monde. Elle a fait d'Areva l'un des leaders mondiaux du secteur.

Un choix très politique

La décision de remplacer Anne Lauvergon intervient alors que la mobilisation en sa faveur s'était intensifiée face à la volonté prêtée à Nicolas Sarkozy de ne pas reconduire la patronne du groupe nucléaire.

Ainsi, jeudi, vingt députés de tous bords (UMP, PS, PCF, NC) ont apporté dans une tribune leur soutien à la présidente d'Areva. "Au-delà de nos sensibilités politiques personnelles, nous considérons que, dans le contexte difficile actuel et au vu des résultats obtenus depuis 10 ans, Anne Lauvergeon, présidente du directoire, doit être reconduite dans ses fonctions", écrivaient les députés.

Ne pas heurter les salariés

Le choix de Luc Oursel, un ingénieur des Mines de 51 ans déjà bien ancré au sein d'Areva, marque la volonté d'écarter Anne Lauvergeon sans heurter les salariés, inquiets à la perspective qu'un "outsider" prenne la tête du groupe dans le contexte difficile de l'après-Fukushima. Il témoigne, selon le communiqué de Matignon, "d’une volonté de l’Etat actionnaire de privilégier l’expérience industrielle et la connaissance du nucléaire, acquises par Luc Oursel chez Areva".

"Anne Lauvergeon a fait deux mandats, dix ans à la tête d'une entreprise. C'était la fin de son mandat, le gouvernement a pris la décision de nommer à la tête de l'entreprise le numéro 2 de l'entreprise, il y a donc de la continuité", a déclaré Nicolas Sarkozy à Berlin lors d'une conférence presse commune avec la chancelière allemande Angela Merkel. Et, le chef de l'Etat français de préciser qu'il s'entretiendrait lundi avec l'ancienne dirigeante d'Areva.