Amnistie sociale : "stupéfiant", dit Parisot

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Laurence Parisot, la présidente du Medef, a réagi vendredi matin sur Europe 1 à la loi d'amnistie sociale votée au Sénat. Selon elle, "il est stupéfiant d'imaginer qu'il puisse y avoir une amnistie pour un petit nombre de personnes qui ont commis des délits, qui ont été constatés par la police."

>> A LIRE AUSSI : les grèves qui dégénèrent amnistiées ?

Laurence Parisot estime au contraire que "quand il y a des risques de tensions sociales, ce qu'il faut encourager, c'est le dialogue social, pas la destruction. Nous avons été capables, avec les organisations syndicales, d'un grand travail de construction sociale avec l'accord du 11 janvier (sur la flexibilité du travail, ndlr). C'est cette approche-là qu'il faut privilégier. Ce n'est pas conforme à la grande démocratie qu'est la France de s'engager dans des lois d'amnistie ciblées."

"Il y a beaucoup de Français qui ont été condamnés ces dernières années pour des délits à des peines de un an, deux ans de prison. Pourquoi ceux-ci, parce que leur délit ne s'inscrit pas dans une action revendicatrice, ne seraient-ils pas amnistiés ? Ça n'a aucun sens..."