Alstom : Macron n'a "rien fait", selon Sarkozy

  • A
  • A
Alstom : Macron n'a "rien fait", selon Sarkozy
"Il est parti. Il n'a rien fait, c'est désolant", a déclaré Nicolas Sarkozy à la presse lors de la visite de l'usine Ecofit, à Vendôme.@ GUILLAUME SOUVANT / AFP
Partagez sur :

Le candidat à la primaire de la droite a accusé Emmanuel Macron de n'avoir "rien fait" pour sauver l'usine Alstom de Belfort quand il était ministre de l'Économie.

L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy a taclé jeudi l'ancien ministre Emmanuel Macron, l'accusant de n'avoir "rien fait" pour sauver l'usine Alstom à Belfort.

"Il avait promis solennellement qu'il les aiderait". "Quand je pense au ministre de l'Économie, Monsieur Macron, entre sa visite au Puy du Fou, les photos de vacances, et sa démission, imaginez ce que doivent penser les ouvriers d'Alstom à qui il avait promis solennellement qu'il les aiderait et qu'il les sauverait. Il est parti. Il n'a rien fait, c'est désolant", a déclaré à la presse le candidat à la primaire de la droite lors de la visite de l'usine Ecofit, à Vendôme.

"Je suis vraiment désolé de voir le désastre de la section transport d'Alstom". "Alstom est une entreprise à laquelle j'ai consacré toute une partie de ma vie, comme ministre des Finances, comme président de la République", a poursuivi l'ancien chef de l'État. "C'est une entreprise extraordinaire, avec des femmes et des hommes qui savent fabriquer des trains, des TGV, des rames de métro..."  "Je suis vraiment désolé de voir le désastre de la section transport d'Alstom. Et je pense à toutes ces familles belfortines qui sont aujourd'hui dans la peine. Alstom faisait partie de la vie de Belfort", a-t-il encore ajouté. Le constructeur ferroviaire Alstom a annoncé mercredi l'arrêt de sa production de trains d'ici à 2018 à Belfort, sur le site historique du TGV où sont employés actuellement 500 salariés. Nicolas Sarkozy doit tenir une réunion publique en début de soirée à Vendôme.