Alcatel-Lucent supprime 1.000 nouveaux emplois en France

  • A
  • A
Alcatel-Lucent supprime 1.000 nouveaux emplois en France
Partagez sur :

Ce nouveau plan social concernerait les services administratifs, les services de vente et quelques activités industrielles.

L'équipementier en télécoms Alcatel-Lucent a annoncé mercredi aux syndicats un nouveau plan social d'un millier de suppressions d'emplois en France d'ici 2010. La direction n'a ni infirmé ni confirmé l'information, mais a indiqué avoir lancé "il y a six mois un programme de transformation du groupe visant à améliorer sa performance financière et à rationaliser son portefeuille produits". "Il est mis en oeuvre actuellement", a ajouté une porte-parole.

Ce nouveau plan social, qui pourrait comprendre des départs contraints, concernerait les services administratifs, les services de vente et quelques activités industrielles notamment à Eu (Seine-Maritime) où sont fabriquées des cartes électroniques, site qui pourrait être recentré sur le prototypage. La recherche et développement serait relativement préservée.

Seraient concernées les filiales Alcatel-Lucent France, Alcatel-Lucent Enterprise, le siège social et la filiale RFS (radio frequency system soit l'étude et la production d'antennes de téléphonie mobile).

Des syndicats, qui ont rencontré mercredi la direction à l'occasion d'une réunion sur les seniors, ont précisé que des assemblées générales de salariés allaient être organisées vendredi sur les sites français pour une information.

Depuis la difficile fusion en 2006 entre le français Alcatel et l'américain Lucent Technologies, le groupe a déjà procédé à plusieurs plans de restructuration, comprenant 17.500 suppressions d'emplois d'ici 2009, dont plus de 2.000 en France.

> Alcatel-Lucent externalise ses salariés