Alcatel-Lucent : plan social revu à la baisse

  • A
  • A
Alcatel-Lucent : plan social revu à la baisse
Selon Michel Combes, le directeur général d'Alcatel-Lucent, l'entreprise ne devrait finalement supprimer que "moins de 700 emplois" en France.@ MAX PPP
Partagez sur :

L'équipementier en télécommunications devrait supprimer "moins de 700 postes" en France. Il était initialement prévu que 900 postes soient concernés.

Un ouf de soulagement pour une partie des employés, mais pas un sauvetage complet. l'équipementier en télécommunications Alcatel-Lucent revoit à la baisse son plan social. Alors que 900 postes devaient disparaître en France, le directeur général Michel Combes a annoncé mercredi dans le Monde que "moins de 700 postes" seraient finalement concernés.

"Cette évolution tient compte des meilleurs perspectives du groupe en France. Notamment grâce aux accords conclus récemment avec les opérateurs français. Mais c'est aussi un pari sur le regain d'activité en Europe", a détaillé Michel Combes. L'équipementier avait initialement annoncé la suppression de 10.000 postes dans le monde, dont 900 en France, un projet jugé "excessif" par le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg. Celui-ci avait réaffirmé vendredi, lors d'une rencontre avec Michel Combes, "l'exigence" du gouvernement "du maintien en France d'un maximum d'emploi".

sur le même sujet, sujet,

INTERVIEW - "Alcatel-Lucent peut disparaître", prévient son DG

EN CHIFFRES - Alcatel taillera (bien) dans ses effectifs

INTERVIEW - Ayrault veut qu'Alcatel revoit son projet

ZOOM - Alcatel-Lucent, c'est quoi ?