Airbus devance Boeing au premier semestre

  • A
  • A
Airbus devance Boeing au premier semestre
Partagez sur :

L'avionneur européen résiste à la crise et a enregistré 118 commandes nettes d'avions depuis janvier, contre 40 pour Boeing.

Airbus (groupe EADS) a enregistré 118 commandes nettes d'avions sur les sept premiers mois de l'année et a livré 288 appareils, selon son bilan commercial à fin juillet publié vendredi. L'avionneur européen se place ainsi devant le constructeur américain Boeing.

140 commandes brutes ont été passées à Airbus sur les sept premiers mois de l'année. Mais l'avionneur a comptabilisé 22 annulations (dont 5 pour son futur long-courrier A350), ramenant les commandes nettes à 118.

L'objectif pour Airbus est d'enregistrer 300 commandes brutes d'avions cette année. Mais le groupe a déjà indiqué que cela constituerait un "défi" dans le contexte actuel, où les compagnies aériennes sont durement touchées par la baisse du trafic mondial.

A la date du 4 août, l'américain Boeing n'a enregistré que 40 commandes nettes, après 89 annulations, dont 73 pour son futur long-courrier 787 "Dreamliner". En juin, Boeing avait encore dû repousser le premier vol d'essai du 787, qui a déjà pris près de deux ans de retard à la grande déception des compagnies aériennes.

La principale inquiétude des constructeurs d'avions réside dans les demandes d'annulations ou de reports de commandes de la part des compagnies frappées par la crise. Mais le rythme des demandes de reports de livraison "n'est pas en train d'accélérer" et il n'y a "pas de panique sur le marché", s'était réjoui le président exécutif d'EADS Louis Gallois fin juillet.