Air France va décentraliser ses équipes

  • A
  • A
Air France va décentraliser ses équipes
Après un trou d'air économique lors de l'exercice 2009/2010, Air France va un peu mieux et renoue avec les bénéfices.@ REUTERS
Partagez sur :

Le groupe va installer une première base en province. Objectif : une meilleure rentabilité.

Une nouvelle méthode pour faire des économies. C'est ce que va expérimenter Air France à partir du mois d'octobre. La compagnie française va installer à Marseille sa première base de personnel délocalisée. Il s'agit d'améliorer le confort de vie de ses employés provinciaux qui aujourd'hui sont contraints de regagner la capitale la veille ou tôt avant leur début de service. Mais pas seulement.

Pour Air France, il s'agit aussi de prévoir plus de vols au départ de la province, mais surtout des vols moins chers. Objectif : concurrencer Ryanair et la SNCF, mieux placés financièrement.

Air France renoue avec les bénéfices

Cette annonce intervient alors que la compagnie est revenue dans le vert pour l’exercice 2010/2011 après une perte record l'an passé. Ce redressement devrait permettre à Pierre-Henri Gourgeon de garder les manettes pour quatre ans de plus.

Le groupe franco-néerlandais a dégagé un résultat net de 613 millions d'euros pour l'exercice 2010/2011 (clos le 31 mars) après une perte de 1,55 milliard un an plus tôt. Le groupe accuse néanmoins une perte de 234 millions d'euros si on retire les éléments non récurrents, dont une plus-value de 1,03 milliard sur Amadeus, détenu par Air France à hauteur de 15%.

De nombreux incidents en 2010

"Après le choc économique qu’a été la crise de 2008/2009, nous avons lancé un grand plan d’action. Tout ce que nous avons fait a porté ses fruits. (…) La reprise économique nous a permis de tenir, même avec quelque chose de non prévu : une aggravation des prix du pétrole", a déclaré le Pierre-Henry Gourgeon, jeudi sur Europe 1.

L’année 2010 a en effet été particulièrement difficile pour le secteur : volcan islandais en avril 2010, intempéries en décembre, troubles géopolitiques dans le monde arabe et en Afrique, catastrophe au Japon et flambée des prix du pétrole.

L'AF-447 parmi les dossiers à traiter

Ce bilan positif malgré une année difficile devrait permettre à Pierre-Henri Gourgeon de rester à son poste de directeur général. Le Conseil d'administration s'est prononcé mercredi pour le renouvellement de son mandat. Cette proposition doit être validée par les actionnaires, lors de l'Assemblée générale le 7 juillet. A moins que l'enquête sur les raisons du crash de l'AF-447 Rio-Paris ne change la donne.

Air France n’est pourtant pas sorti de la zone de turbulence : le groupe ne versera par exemple pas de dividende à ses actionnaires pour 2010/2011 afin de poursuivre son désendettement.

Autre dossier sensible pour la compagnie aérienne : l’enquête sur l'accident de son AF-447 entre Rio et Paris en juin 2009. Des causes qui devraient être dévoilées "fin juin", après l'examen complet des boîtes noires, a déclaré jeudi le secrétaire d'Etat aux Transports, Thierry Mariani.