Air France songe au chômage partiel

  • A
  • A
Air France songe au chômage partiel
Partagez sur :

La compagnie aérienne n'exclut pas des mesures de chômage partiel à la rentrée si la situation économique ne s'améliore pas.

La crise n'est pas terminée et elle se fait toujours sentir. Même dans le secteur aérien. Le directeur général d'Air France, Pierre-Henri Gourgeon, déclare dans Le Figaro "ne pas exclure des mesures de chômage partiel à la rentrée s'il n'y a pas de reprise". Ce serait une première dans l'histoire de la compagnie, affirme le quotidien.

"C'est compliqué à appliquer car nous ne pouvons pas arrêter de voler une semaine par mois comme peut le faire l'industrie automobile", explique-t-il dans un entretien mis en ligne.

Air France est durement frappée par la crise. La réduction de la demande dans le cargo est forte. Elle est tout autant pour "les passagers à haute contribution, ceux des classes avant qui prennent l'avion pour gérer leurs affaires", a-t-il détaillé. Le rythme d'activité s'étant ralenti depuis près d'un an, les passagers business ont réduit leurs dépenses de transport. "Nous ne voyons pas apparaître la moindre embellie."

D'après Le Figaro, les employés d'Air France ont été prévenus que leur intéressement serait ramené en moyenne de 1.300 euros l'an dernier aux alentours de 80 euros cette année. Quant aux membres du comité exécutif, ils ont vu leur rémunération chuter de 17% sur l'année 2008/09. Pierre-Henri Gourgeon a vu sa rémunération amputée de 28%, ajoute le quotidien.