Air France : plusieurs syndicats appellent à la grève le 2 et 3 décembre

  • A
  • A
Air France : plusieurs syndicats appellent à la grève le 2 et 3 décembre
Plusieurs syndicats d'Air France ont appelé à la grève et à des manifestations du 2 au 4 décembre@ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

Plusieurs syndicats d'Air France ont appelé à la grève et à des manifestations les 2 et 3 décembre. Le mouvement devrait être plutôt limité.

Des syndicats d'Air France comme la CGT, Sud et le syndicat de pilotes Alter appellent à des arrêts de travail du 2 au 4 décembre prochain contre les suppressions d'emploi et les poursuites disciplinaires. D'autres organisations telles que le puissant Syndicat national des pilotes (SNPL), FO ou le SNPNC recommandent à leurs adhérents de se contenter de manifester. "Si on veut essayer d'arriver à sortir de cette situation un peu figée dans laquelle on est depuis un moment, on va essayer de ne pas donner le bâton pour se faire battre", a expliqué Véronique Damon, secrétaire générale du SNPL.

Audience des six salariés. Le syndicat de pilotes, à l'origine de la grève historique de septembre 2014, est toujours engagé dans des discussions avec la direction pour s'entendre sur la restructuration de la compagnie. A l'appel de l'intersyndicale, dont ne font pas partie les deux principaux syndicats d'Air France (CFE-CGC et CFDT), les salariés sont appelés à manifester deux fois la semaine prochaine. Le 2 décembre, ils sont invités à se rassembler à 12h devant le tribunal de grande instance de Bobigny (Seine-Saint-Denis) où est prévue une audience concernant les poursuites contre six salariés dans le cadre des violences qui avaient émaillé le comité central d'entreprise du 5 octobre.
Un sit-in le 3 décembre. L'intersyndicale appelle ensuite le 3 décembre à un "sit-in" devant le siège d'Air France à Roissy à 11h, à la veille d'un nouveau CCE prévu le 4 décembre au matin, notamment pour préciser la répartition des 1.000 suppressions de postes prévues pour 2016. "C'est le dernier coup de semonce de 2015 adressé à la direction d'Air France et au gouvernement avant de passer à une action plus dure en 2016", a expliqué Guillaume Pollard, président du syndicat Alter, qui représente près de 10% des pilotes. Air France n'a pas fait de commentaire dans l'immédiat.