Air France-KLM : le salaire du PDG fait grincer des dents chez les salariés

  • A
  • A
Partagez sur :

Hôtesses, pilotes, agents de maintenance... Dans toutes les catégories du personnel, le montant du salaire d'Alexandre de Juniac, le PDG d'Air France-KLM, passe très mal.

Plus d'un million d'euros, c'est le salaire d'Alexandre de Juniac, le PDG d'Air France-KLM, en 2015. Si cette augmentation de 65% par rapport à l'année 2014 n'a rien d'illégal, elle passe très mal auprès des salariés, en pleine tourmente sociale depuis plusieurs mois. Début avril, Alexandre de Juniac a fait savoir qu'il quittera l'entreprise cet été pour rejoindre l'association internationale du transport aérien.

"Un haut-le-cœur". Alors qu'Air France-KLM tente en ce moment de faire passer un accord de compétitivité pour faire des économies et qu'un millier de postes est menacé, les salariés ont un sentiment d'injustice. "Ça nous donne un haut-le-cœur quand on voit ces chiffres-là, surtout dans cette période où on voit le nombre d’emplois supprimés, s'énerve Christophe Maloggi, porte-parole de Force Ouvrière à Air France. "Quand on dit aux salariés que l’entreprise va mal et qu’on est loin d’avoir touché au but, il faut peut-être essayer d’avoir un peu de décence dans les montants qui sont attribués". 

Comparé au PDG d'Air France. Du côté d'Air France, on justifie cette rémunération en affirmant qu'Alexandre de Juniac a atteint ses objectifs. Mais la polémique risque d'être alimentée par le fait que Frédéric Gagey, le PDG d'Air-France, a lui renoncé de son côté à une partie de ce à quoi il aurait eu droit, en plus de son salaire fixe.