Air France-KLM : de nouvelles économies de 300 millions d'euros

  • A
  • A
Air France-KLM : de nouvelles économies de 300 millions d'euros
@ AFP
Partagez sur :

Malgré un chiffre d'affaires en hausse, le groupe, plombé par son activité cargo, est obligé d'envisager des économies supplémentaires.

Le groupe franco-néerlandais va devoir se serrer la ceinture... plus que ce qui n'était déjà prévu. Le PDG d'Air France-KLM, Alexandre de Juniac, a en effet annoncé vendredi une nouvelle réduction de 300 millions d'euros des frais généraux. Au premier semestre 2015 et malgré une progression de son chiffre d'affaire, le groupe a subi une perte nette en hausse de 3% au premier semestre, à 638 millions d'euros. Les deux compagnies visent déjà 1,8 milliard d'économie d'ici 2017 au travers du plan "Perform".

Les effets favorables du taux de change euro-dollar... Air France-KLM a lancé "un grand programme de réduction de ses frais généraux et administratifs", d'un montant de 300 millions d'euros sur un total d'environ 1,5 milliard, a indiqué Alexandre de Juniac lors d'une présentation des résultats semestriels de son groupe. Le chiffre d'affaires, proche de 12,3 milliards d'euros, a pourtant été favorisé par les effets de change, en particulier l'appréciation du dollar face à l'euro.

... mais une activité cargo en berne. C'est en fait la mauvaise performance de l'activité cargo qui a effacé les gains réalisés dans le transport de passagers et la maintenance. En fin de compte, la perte nette part du groupe atteint 638 millions d'euros. À titre de comparaison, au premier semestre 2014, Air France-KLM avait perdu 619 millions d'euros. "L'absence d'amélioration de nos résultats nous amène à prendre des mesures supplémentaires d'application immédiate", en plus des économies du plan "Perform, a expliqué Alexandre de Juniac.

L'activité cargo d'Air France-KLM fait voler 13 avions qui ont transporté en 2014 1,3 million de tonnes de fret vers 255 destinations. 

Un programme de vol revu à la baisse, voir réduit. Outre cette nouvelle coupe, le programme de vols d'Air France de la prochaine saison hiver a été revu à la baisse. La capacité globale ne sera augmentée que de 0,3% au lieu des 2,3% prévus initialement. Elle sera même réduite sur le Japon (-14%), l'Afrique de l'Est (-6%) et le Brésil (-5%). Ses restrictions viennent se rajouter à quatre fermetures de lignes déficitaires annoncées en juin : Kuala Lumpur, Stavanger, Vérone, Vigo.

Des livraisons de nouveaux avions repoussées. Plusieurs avions vont par ailleurs sortir de la flotte d'ici fin 2016, dont un Airbus A340, cinq avions régionaux et neuf avions cargo. En outre, les premières livraisons du nouveau gros porteur A350 "ont été reportées début 2019" au lieu de 2018, a indiqué Alexandre de Juniac.

Si "Perform" échoue, de nouvelles coupes prévues. Alors que les négociations sur le plan "Perform" ont abouti à la signature d'accords catégoriels chez KLM, les discussions se poursuivent côté français avec une échéance fixée à fin septembre. "Nous faisons tout pour que ces négociations aboutissent et soient un succès", a affirmé le patron d'Air France-KLM. Dle cas contraire, "nous serions amenés à prendre des mesures sévères de réduction de notre réseau long-courrier", a-t-il ajouté.